"… le drugstore parisien", la nouvelle enseigne de Casino en association avec L’Oréal

Le groupe Casino inaugure simultanément à Paris deux magasins – au 66, rue de la Chaussée-d’Antin et au 122, rue du Bac - sous sa nouvelle enseigne « … le drugstore parisien ». Développé aux côtés du groupe L’Oréal, qui intervient tant au niveau de l’offre que du conseil (merchandising, services…), ce « drugstore », pensé pour les urbains pressés, se présente comme un magasin de proximité dédié à la beauté et au bien-être. 


A l'intérieur du drugstore parisien - DR

« Nous avons mis six mois à sortir ce projet qui s’appuie sur l’expertise de deux grands groupes, celle de distributeur du groupe Casino, qui avec Franprix a également une expertise de la proximité et de la ville, et celle de L’Oréal comme fournisseur et spécialiste de la beauté », explique Cécile Guillou, directrice générale du drugstore parisien et PDG de Franprix.

Sur les 380 mètres carrés du magasin de la  Chaussée-d’Antin, précédemment occupé par l’enseigne Sephora, s’épanouit donc une offre de beauté très large répartie par univers : voyage avec les formats nomades, bar à masques, bar à lipstick ou encore bar à fiesta pour les soirs de fête, hygiène bébé, hygiène masculine, dentaire… Au total, plus de 4 200 références et 285 marques référencées parmi lesquelles celles de la division grand public de L’Oréal, Nyx pour le maquillage, L’Oréal Paris, Dop ou Mixa, mais pas seulement.

En effet, l’enseigne, qui revendique une offre à 19 % bio, propose aussi des dentifrices Marvis et des marques plus confidentielles comme Agronauti, Tokkets ou Z&MA. L'offre est cependant un peu plus restreinte dans le magasin de la rue du Bac, ancienne boutique Zadig & Voltaire, dont la surface est de 160 mètres carrés.

Le bar à masques du Drugstore parisien - DR

Côté prix, c’est l’accessibilité qui prime puisque 30 % des références vendues au sein du magasin le sont à moins de 5 euros et 35 % entre 5 et 10 euros. Ce drugstore parisien se décline également en une marque propre de 150 produits comme des paquets de mouchoirs, des t-shirts de « survie » compactés pour les imprévus… Une gamme qui a vocation à s’étendre.

Les services font également partie intégrante du lieu qui propose la presse, des lavabos et WC accessibles à tous, des coiffeuses et miroirs pour se refaire une beauté, une cireuse pour les chaussures ou encore un service de grooming et de maquillage.

« Nous allons voir comment les choses se présentent mais l’objectif est d’ouvrir de nouveaux "drugstore parisien" à Paris puis dans un second temps en province », explique Céline Brucker, directrice de L’Oréal grand public France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

ParfumsCosmétiquesBien-êtreDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER