Accord de licence entre Valentino et l'américain Timex pour le développement de montres

Après son compatriote Versace, le groupe italien de luxe Valentino a confié ses licences d'horlogerie à l'américain Timex, spécialisé dans les licences de montres de création. Timex va concevoir, produire et distribuer les montres sous la griffe romaine.


Campagne publicitaire Valentino

Cette ligne de montres doit selon les prévisions réaliser un chiffre d'affaires annuel de plus de 60 millions d'euros. "L'expertise de Timex ainsi que les résultats déjà obtenus dans les montres de luxe (il est déjà partenaire des marques Guess et Nautica, ndlr) devrait permettre à la collection de montres Valentino de prendre une place de leader sur ce segment en croissance" explique dans un communiqué le directeur général Stefano Sassi, ancien cadre de la maison-mère Marzotto, qui a récemment pris ses fonctions à la tête de Valentino.

Le volet financier de cet accord qui porte sur "une durée de moyen à long terme", n'a pas été révélé. Les parfums Valentino sont eux développés par le géant de la grande consommation Procter & Gamble.

Valentino Fashio Group, qui contrôle notamment les marques Valentino et Hugo Boss, a été introduit en Bourse en juillet 2005 avec la volonté de se hisser parmi les leaders.

"Le marché de la mode sera de plus en plus concentré entre les mains de quelques acteurs globaux de dimension importante, et notre ambition est de figurer parmi les cinq premiers" analysait alors le président de Marzotto, Antonio Favrin. Le groupe pourrait constituer, selon les observateurs, comme une cible pour François Pinault en Italie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Les Echos

HorlogerieLuxe - DiversCréation