Anti_Fashion s'associe à La Redoute et Universal pour sa troisième édition

Passées d’un public d’étudiants en mode à plus de 2 000 acteurs du secteur en deux ans, les Rencontres Anti_Fashion initiées par Stéphanie Calvino sont en train de devenir l’un des événements de réflexion les plus en vue de cette industrie. Pour preuve, l’édition 2018 s’accomplira cette fois en deux temps, le 24 mars à Roubaix et du 1er au 3 juin à Marseille, en partenariat avec deux nouveaux acteurs, La Redoute et Universal Music.
 
La 3e édition d'Anti_Fashion se tiendra à Marseille du 1er au 3 juin 2018 - Anti_Fashion

Avec un premier cycle de conférences organisé à Roubaix le 24 mars 2018 qui permettra de discuter des méthodes pour rendre le secteur plus responsable, La Redoute associe son nom à celui d’Anti_Fashion. L’occasion pour Anti_Fashion d’inaugurer une nouvelle plateforme participative de discussion et réinvention de la mode qui nourrira l'événement suivant, à Marseille, en juin. En sus, La Redoute lancera un programme de mentoring soutenu par Esmod Roubaix, qui propose à des jeunes de « quartiers sensibles » de la région d’exprimer leur créativité sur des T-shirts et hoodies invendus.
 
« Avec Anti_Fashion, on parle de cœur, d’humain, ce qui a une résonance particulière pour La Redoute. Pour nous qui sommes à l’origine des filateurs de laine, le geste a son importance, c’est ça la mode et c’est ce que nous voulons préserver », explique Philippe Berlan, directeur général adjoint en charge du commerce de La Redoute.

Après Roubaix, Anti_Fashion mettra de nouveau le cap sur Marseille, puisque la ville accueillera comme en 2016 et 2017 trois jours de conférences préparées par le mouvement qui a vu le jour grâce au manifeste de Lidewij Edelkoort, du 1er au 3 juin.

En parallèle de cette seconde manifestation de l'année, Anti_Fashion s'associera cette fois avec Universal Music, avec qui elle mettra également en place un programme de mentoring soutenu par Vivendi Create Joy. Grâce à un « writing camp » proposé là encore à des jeunes issus de « quartiers sensibles », cette fois marseillais, le label de musique mettra à disposition un prestigieux studio et une équipe de professionnels qui encadrera et guidera les participants. Ceux-ci pourront produire leurs propres titres avant de les présenter aux membres d’Universal Music.

Si Anti_Fashion s’ouvre à la musique, c’est parce que, comme Stéphanie Calvino le rappelle, ce mouvement ne concerne pas seulement la mode, mais propage un état d’esprit, partagé par exemple par Alain Ducasse avec qui elle entretient des discussions sur le parallèle entre slow fashion et slow food. Une lenteur que se sont appropriée les artistes du Collectif Catastrophe, invité à réaliser une performance pendant les Rencontres de Marseille en juin prochain. Lors d’un TED délivré en 2017, l’un de ses membres prononçait ce qui pourrait être l’un des mottos d’Anti_Fashion : « Le monde n’est pas moins beau qu’hier, c’est nous qui allons trop vite ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversEvénements