Bangladesh : l’Alliance pour la sécurité des travailleurs va disparaître

En 2018, l’Alliance for Bangladesh Worker Safety, née dans les décombres de l’effondrement meurtrier du Rana Plaza, sera dissolue. L’organisme, composé de marques nord-américaines, estime avoir rempli sa mission. L’Accord on Fire and Building Safety, initiative similaire venant de marques européennes, indiquait quelques jours plus tôt son intention de poursuivre sa démarche au moins jusqu’à 2021.

AFP

L’Alliance rassemble 29 entreprises, dont de grands noms comme Gap Inc, JCPenney, Kohl’s, Macy’s, Nordstrom, Target, VF Corp ou encore Walmart. L’Accord rassemble pour sa part plus de 200 marques, dont Adidas, Esprit, Benetton, C&A, Inditex ou encore H&M. Les membres des deux organismes s’engagent à la transparence de leur approvisionnement au Bangladesh et à assurer des bonnes conditions de travail et de sécurité pour les ouvriers textile du pays. L’Accord et l’Alliance auraient respectivement mené des inspections de sécurité incendie, électrique et structurelles dans 1 600 et 700 usines de fabrication textile.

« Nous prévoyons de compléter notre programme dans les délais prévus au bout de cinq ans dans le pays. Nous pourrions continuer à travailler dans le pays pour une courte période afin d'assurer une transition en douceur de nos responsabilités en matière de sécurité avec une entité centrée sur le Bangladesh, mais nous n’avons pas l'intention de rester au-delà de la fin 2018 », a déclaré James Moriarty, directeur régional de l'Alliance dans un courrier adressé à la Bangladesh Garment Manufacturers and Exporters Association (BGMEA).

La BGMEA a dans la foulée annoncé son intention de créer son propre organisme, baptisé Sonman, qui sera placé directement sous le contrôle du Premier ministre bangladais, afin de surveiller les dispositions de sécurité au-delà de 2018. Début août à Paris, 25 marques de l’Accord ont signé un nouvel engagement visant défendre le droit syndical des ouvriers du secteur.

Le hasard du calendrier veut que l’annonce de l’Alliance intervienne quelques jours après la condamnation du propriétaire du Rana Plaza à trois ans de prison.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

TextileIndustrie