Coton : l’Inde annule massivement ses commandes

​​Les exportateurs indiens de coton viennent d’annuler l’expédition de 25 000 balles (unité de mesure du coton,ndlr) et de repousser l’expédition de 200 000 autres. Une opportunité d’envergure pour les cultivateurs brésiliens, américains et africains.

Les analystes tablent sur une chute de 28 % des expéditions sur la saison 21016/17 - Archiv

Alors que les prix du coton ont explosé en Inde, les volumes produits localement ont été réorientés vers les productions indiennes. Sur l’année 2016, close au 31 septembre, l’Inde a exporté pour 2,5 millions de balles. Les analystes tablent désormais sur une chute de 28 % des expéditions sur l’ensemble de la saison 2016/17.
 
Ces annulations et reports de commandes interviennent pour l’Inde sur fond de tensions diplomatiques avec le Pakistan. Le Pakistan a ainsi fait planer la menace en décembre dernier d’interdire l’importation du coton depuis l’Inde. Officiellement pour raisons sanitaires, mais en réalité cela fait suite à des échauffourées aux postes de contrôle transfrontaliers, et à la déclaration du Premier ministre indien visant remettre en cause les accords de partage des ressources en eau de la région.
 
Reste à connaître l’impact de ces mesures indiennes sur les prix de la matière blanche. Alors que la Chine détient plus de 55 % du stock mondial et le consacre à ses productions locales, l’Inde était devenue le nouveau fournisseur-clef de la demande internationale. La réduction des exportations indiennes, s’ajoutant à une cession au compte-gouttes des stocks chinois, pourrait sonner comme les prémices d’une future flambée des prix.



Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

TextileIndustrie