Fast Retailing : l'internationalisation d'Uniqlo tire la croissance du groupe sur l'exercice 2016/17

Si le géant nippon Fast Retailing se félicite de résultats record et se montre très confiant pour l’année à venir, c’est surtout grâce à la performance de son enseigne phare, Uniqlo, hors de son marché domestique. Au point que le groupe d’habillement s’attende à ce que les ventes d'Uniqlo à l’export surpassent pour la première fois celles générées au Japon sur l’exercice 2017/18 à venir.


Collection JW Anderson pour Uniqlo - DR

Le propriétaire d’Uniqlo, Princesse Tam Tam, Comptoir des Cotonniers, Theory, J Brand et GU enregistre un chiffre d’affaires global de 1 861 milliards de yens (près de 14 milliards d’euros) sur son exercice annuel clos le 31 août 2017, soit une hausse de 4,2 % sur un an. Du côté du résultat opérationnel, celui-ci bondit de 39 % à 176 milliards de yens, alors que le bénéfice net s’élève à 119 milliards de yens (+148,2 %).

L’activité quasi-stagnante de son enseigne phare Uniqlo au Japon se voit compensée par la progression de la chaîne d’habillement à l’export. Bien que son revenu sur le sol nippon augmente légèrement (+1,4 %) à 810 milliards de yens (6 milliards d’euros), son résultat opérationnel chute de 6,4 %, à 95 milliards de yens. Une baisse imputée par le groupe à des frais généraux administratifs plus élevés.

A l’international, en revanche, le résultat opérationnel d’Uniqlo a presque doublé sur la période : il s’établit à 73,1 milliards de yens (+95,4 %), tandis que les ventes s’affichent en croissance de 8,1 % à 708 milliards de yens (5,3 milliards d’euros). Fast Retailing pointe la concrétisation de sa politique de limitation des coûts, des promotions plus affinées, la réduction de moitié de la perte d’exploitation d’Uniqlo USA, ainsi que des effets de change favorables.


Uniqlo a fait ses premiers pas à Barcelone le 20 septembre dernier. - Uniqlo

Selon le géant nippon, géographiquement, la performance est significative en Asie du Sud-Est, en Grande Chine et en Océanie, où le bénéfice d’exploitation d'Uniqlo a doublé en un an. En Europe, "le résultat d'exploitation recule légèrement après l'ouverture de 20 nouveaux magasins, principalement en Russie et en France, ce qui a entraîné une augmentation des coûts", précise le groupe. Uniqlo a notamment fait son entrée en Espagne et est passé en un an de 10 à 19 magasins dans l’Hexagone.

Le département ‘Global Brands’, qui réunit les autres griffes de Fast Retailing, dévoile lui aussi de bons résultats sur la période, puisque les ventes augmentent de 3,5 % à 340 milliards de yens, et que le résultat opérationnel croît de 47,5 % (à 14 milliards de yens). Une performance surtout portée par les marques Theory et Gu, tandis que le chiffre d’affaires de Comptoir des Cotonniers décline (23 magasins ont été fermés sur l’année écoulée), et que Princesse Tam Tam subit une nouvelle perte d’exploitation, sans que le groupe ne donne le détail de leurs résultats.

Pour son prochain exercice, Fast Retailing se montre optimiste puisqu’il s’attend à générer des ventes annuelles globales en hausse de 10,1 % au 31 août 2018, et ainsi franchir le cap symbolique des 2 000 milliards de yens (soit plus de 15 milliards d’euros).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistributionBusiness