Iconix Brand s'attend à des résultats en berne au troisième trimestre

Iconix Brand Group, spécialiste du développement de marques dont il négocie les licences d'exploitation, s'attend à ce que ses revenus de licences chutent de 12 % au cours du troisième trimestre 2017. Le groupe a publié ce mercredi un bilan trimestriel préliminaire.


Iconix Brand s'attend à un recul d'activité au troisième trimestre DR

Iconix prévoit que ses revenus de licences atteindront environ 53,2 millions de dollars (45,1 millions d'euros), contre 60,5 millions de dollars (51,3 millions d'euros) par rapport à la même période l'année précédente, en raison de la vente de la marque Sharper Image, cédée au quatrième trimestre 2016 et d'une perte de revenu de sa joint-venture en Asie du Sud-Est, très affaiblie au deuxième trimestre 2017. Si on exclut Sharper Image et l'Asie du Sud-Est, ses recettes ont baissé d'environ 7 % au troisième trimestre 2017.

La société américaine s'attend d'autre part à ce que ses frais de ventes, dépenses administratives et autres frais généraux atteignent 21,5 millions de dollars (18,2 millions d'euros) au cours du trimestre qui a pris fin le 30 septembre dernier, soit une baisse de 28 %.

Iconix a vendu son segment divertissement à DHX Media pour 345 millions de dollars (292 millions d'euros) un peu plus tôt dans l'année. La vente a certes réduit sa dette, mais conduira logiquement à une baisse du chiffre d'affaires. Mais Iconix a affirmé au mois de mai que cette baisse des ventes sera contrebalancée par des économies sur les intérêts à payer sur sa dette.

L'entreprise s'attend quand même à ce que ses résultats annuels pour 2017 restent cohérents avec les prévisions annoncées au préalable, qui fixent pour objectif des recettes annuelles comprises entre 350 et 365 millions de dollars (entre 297 et 309 millions d'euros).

Iconix Brand Group Inc. possède un portefeuille diversifié qui compte 35 marques internationales, sur les marchés de la mode féminine et masculine et de la décoration intérieure. Parmi elles, on compte notamment Starter, Danskin, Lee Cooper ou Umbro.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness