Jean Atelier fait ses premiers pas en Europe

Jean Atelier fait son entrée cet été au Bon Marché. Si le grand magasin parisien de la rive gauche ouvre ses portes à cette jeune marque lancée aux Etats-Unis en 2017, c'est que l'homme à sa tête est une référence. Jérôme Dahan, Français expatrié de longue date outre-Atlantique, était déjà à la baguette pour les succès de 7 for All Mankind et Citizen of Humanity.


Modèle de la collection Fall - Jean Atelier

Après avoir quitté cette dernière il y a un peu plus de deux ans, il a donc fondé son nouveau label avec le designer Noam Hanoch. Pour une nouvelle marque de jeans premium qui va rivaliser avec les Mother, 7 For All Mankind et J Brand ? « Non, je ne veux pas me battre avec les acteurs du premium, explique Jérôme Dahan dans une interview à FashionNetwork premium. Nous avions envie d'apporter un regard différent. Nous avons une approche plus créateur. Et nous ne sommes pas sur les mêmes segments de prix ».

De fait, Jean Atelier affiche des prix supérieurs allant de 425 euros à près de 1 000 euros. L'offre est en denim brut et joue sur les constructions, le taillant et les dégradés. La marque s'appuie sur son propre atelier de confection à Los Angeles et met en avant le haut niveau de compétences de ses équipes. Pour les prochaines saisons, des mix matières, comme avec du velours côtelé, sont aussi prévus.

La marque compte une quarantaine de revendeurs dont Barneys et Fwd en Amérique, et entend développer sa présence dans les grands magasins, comme le Bon Marché, en ligne, avec MatchesFashion, et chez les revendeurs les plus pointus en Europe via son agent Brama et ses bureaux sur le Vieux Continent. L'ambition de Jérôme Dahan est de construire une société générant entre 20 et 25 millions de chiffre d'affaires au niveau global.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

DenimBusiness