Kiko Milano va réduire la voilure aux Etats-Unis

Kiko USA, la filiale américaine de la marque-enseigne de beauté à petit prix Kiko Milano propriété du groupe italien Percassi, vient de se placer sous le Chapitre 11, le régime américain des faillites qui permet notamment aux entreprises de se restructurer.


Un magasin Kiko - DR

Dans le document adressé à la Cour des faillites de l’Etat du Delaware, Frank Furlan, qui dirige Kiko USA depuis juin 2017, souligne que les ventes réalisées par l’enseigne, implantée depuis 2014 dans le pays, ne sont plus suffisantes pour couvrir les coûts inhérents au loyer des boutiques et aux salaires des employés. Selon l’ancien PDG de Perfumania, qui a également officié au sein du groupe Swatch, cette situation résulterait en grande partie d’une baisse de la fréquentation des centres commerciaux américains, due entre autres à une concurrence accrue des ventes en ligne. La grande majorité des 29 magasins américains de l’enseigne sont en effet situés dans des malls.
 
Kiko USA, qui emploie  244 personnes dont 95 à temps complet, va donc réduire la voilure dans le pays, se concentrant désormais sur cinq magasins seulement, ayant la particularité d'être exposés à la fois à une clientèle locale et internationale comme celui de Times Square à New York. La fermeture des 24 autres unités, qui devrait entraîner une importante réduction d’effectif, réduirait ainsi les pertes opérationnelles de 7,1 millions de dollars.

Le parc pourrait cependant se redévelopper par la suite aux côtés cette fois d’un partenaire spécialiste du retail. L’enseigne veut auparavant ajuster au mieux son offre pour ce marché et y renforcer les opérations marketing.
A noter que Kiko est également présent aux Etats-Unis via son e-shop et également Amazon depuis quelques mois, les ventes en ligne affichant elles une croissance à deux chiffres.

Ce changement sur le sol américain s'inscrit dans un plan de restructuration mondial. L'enseigne Kiko visant notamment un développement en priorité sur les marchés en forte croissance comme l'Inde, l'Asie ou le Moyen-Orient, tout en renforçant son e-commerce ainsi que l'innovation produit.
 
En 2016, Kiko Milano, qui compte à ce jour plus de 1 000 magasins à travers le monde, a généré un chiffre d'affaires de 600 millions d'euros. En France, qui accueille une centaine de magasins, la griffe ajoutera d’ailleurs une adresse de choix au premier trimestre 2018, puisqu’elle installera son plus grand magasin européen sur les Champs-Elysées.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

CosmétiquesDistributionBusiness