L'Oréal : les ventes du premier trimestre souffrent de l'impact des changes

Le géant mondial des cosmétiques L'Oréal a réalisé un chiffre d'affaires en baisse de 1 %, à 6,78 milliards d'euros, au premier trimestre 2018, mais en hausse de 6,8 % à données comparables, les changes ayant eu un fort impact négatif.


Les changes ont eu un impact négatif sur le 1er trimestre 2018 de L'Oréal- T.SAMSON/AFP

« Dans un contexte monétaire qui reste défavorable, ce premier trimestre témoigne de la vitalité de notre croissance organique, ce qui augure bien de l'avenir », déclare Jean-Paul Agon, PDG du groupe, cité dans un communiqué.

L'Oréal se félicite de sa progression en Asie et au Moyen-Orient, dans les pays du Golfe. En Asie-Pacifique, le groupe enregistre 10 % de croissance (+21,1 % à données comparables) et un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros.

« En Chine, l'aspiration des consommateurs pour des marques emblématiques ne se dément pas », assure Jean-Paul Agon, qui note aussi la croissance mondiale à deux chiffres de ses marques de luxe, Lancôme, Yves Saint Laurent, Giorgio Armani et Kiehl's.

En Amérique du Nord, L'Oréal enregistre un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros - en baisse de 9,5 %, même si le PDG constate « une amélioration des écoulements » de produits pour le grand public aux États-Unis.

Résultats mitigés en Europe aussi, où le chiffre d'affaires du groupe baisse de 0,6 %. Le PDG déplore notamment « une situation toujours difficile en France » pour les produits grand public.

Les produits professionnels sont eux en baisse de 7,1 % au premier trimestre. « La transformation progressive de la division des produits professionnels produit ses premiers résultats positifs, atténués toutefois par l'inertie de certains grands marchés d'Europe de l'Ouest », commente le PDG.

Mais Jean-Paul Agon se réconforte avec les ventes en ligne du groupe qui ont bondi de 33,8 % selon lui, et représentent désormais 8,8 % du chiffre d'affaires.

Le premier trimestre de L'Oréal a été marqué par l'acquisition de la société canadienne ModiFace, à la pointe des essais virtuels en 3D de maquillage, coloration et diagnostic de peau. Une intégration qui « apporte les technologies les plus innovantes en matière de services et d'expérience beauté à l'ensemble de nos marques », estime le PDG.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CosmétiquesEsthétismeBien-êtreCoiffureBeauté - DiversBusiness