Le Swarovski Collective récompense la créatrice Faustine Steinmetz

La marque de cristal Swarovski vient de dévoiler le lauréat de son programme « Swarovski Collective », une structure lancée en 1999 par Nadja Swarovski soutenant les créateurs émergents et dont le prix, initié il y a trois ans et « récompensant le talent, l’innovation et l’esprit artisanal des créateurs », vient d’être attribué à la créatrice française Faustine Steinmetz.


archiv

Elue parmi 11 marques participant au projet – les Britanniques Emilia Wickstead et Sadie Williams, les marques américaines Rosie Assoulin, Tome et Creatures of the Wind, la marque finlandaise Aalto, la Danoise Anne Sofie Madsen, les milanais Arthur Arbesser et Vivetta, ainsi que la créatrice française Wanda Nylon, établie à Paris –, Faustine Steinmetz succède à la créatrice Rosie Assoulin et remporte un chèque de 25 000 euros, en supplément du soutien financier et du partenariat proposé par la maison Swarovski tout au long de l’année écoulée.

Jugée sur les deux dernières collections – printemps-été 2017 et hiver 2018 -, Faustine Steinmetz a été notamment remarquée pour son travail sur l’exploration du denim et du denim recyclé brodé de cristaux Swarovski, pour ses slippers marocaines incrustées de pierres et ses vestes entièrement brodées de cristaux, « une approche éthique et durable, un sens de l’innovation et une utilisation étonnante du cristal dans ses collections », selon Nadja Swarovski, « faisant de la créatrice un talent unique et l’un des modèles à suivre dans l’industrie de la mode ».

Basée à Londres depuis 2009, la créatrice française a, outre le soutien accordé par Swarovski, bénéficié de celui du British Fashion Council dès 2014, qui, via son dispositif de soutien à la création New-Gen, a pu la sponsoriser dans le développement de ses collections.

Repérée pour ses techniques artisanales de production – elle a notamment recours aux métiers à tisser et fait appel à un réseau de femmes âgées pour certaines pièces – et par son positionnement de marque écoresponsable travaillant le recyclage du denim, Faustine Steinmetz a auparavant étudié le stylisme à l’Atelier Chardon-Savart à Paris avant de partir à Londres se former à la Central Saint Martins.

Finaliste du LVMH Prize en 2015, Faustine Steinmetz a remporté en 2016 le Woolmark Prize. Ses collections sont aujourd’hui diffusées chez Isetan au Japon, LN-CC à Londres ainsi que chez Opening Ceremony. En 2016, la créatrice a également signé une collaboration avec la marque Cheap Monday pour une collection capsule.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDenimCréationEvénements