Le parfumeur Maison Francis Kurkdjian racheté par LVMH

Le groupe de luxe LVMH a acquis une part majoritaire du parfumeur français Maison Francis Kurkdjian, ont indiqué les deux sociétés lundi dans un communiqué commun, sans dévoiler le montant de la transaction.


Petit Matin et Grand Soir par Maison Francis Kurkdjian - Maison Francis Kurkdjian

« Portés par une vision commune de la parfumerie française et de sa créativité, le groupe LVMH et Maison Francis Kurkdjian ont décidé de s'associer afin de poursuivre ensemble le développement à long terme de la Maison », déclarent les deux groupes. « Cet accord prévoit une cession de parts majoritaires à LVMH », poursuivent-elles, sans donner de détail financier.

Présente sur le marché des parfums de luxe depuis 2009, la jeune société de création de parfums est présente dans une quarantaine de pays où elle dispose de près de 500 points de vente, dont deux à Paris, avec pour principal marché les Etats-Unis.

La société, qui indique réaliser « une croissance forte » de son chiffre d'affaires « à plus de 50 % par an », n'a pas voulu donner davantage de précision sur ses ventes.

Marc Chaya et Francis Kurkdjian, respectivement président et directeur de la création, conservent leurs fonctions et restent actionnaires de l'entreprise.

La prise de participation majoritaire de LVMH au sein de Maison Francis Kurkdjian permettra à cette dernière de « poursuivre son développement, notamment international, dans le respect de sa singularité, de ses exigences de qualité et de sa liberté créative ».

« Ce que le groupe LVMH va nous apporter, c'est avant tout un formidable apport d'expérience et une forme d'accélération sur certains marchés sur lesquels nous ne sommes pas encore présents, comme la Chine », a indiqué le président de la Maison Francis Kurkdjian, Marc Chaya. « Nous sommes arrivés au bout de neuf ans à une situation de croissance forte et nous aimerions ancrer la Maison Francis Kurkdjian dans un paysage à long terme comme un très bel acteur du parfum et de la création », a-t-il encore affirmé.

Le directeur de la création Francis Kurkdjian a collaboré avec certaines filiales du groupe LVMH, notent les deux sociétés, citant « Acqua di Parma, Christian Dior, Guerlain et dernièrement Kenzo ». « Depuis plus de 20 ans, il offre de nouveaux territoires d'expression au parfum à travers la création de son atelier de parfum sur-mesure, ses collaborations artistiques et ses installations éphémères », ajoutent-elles.

De son côté, Marc Chaya est un ancien associé du cabinet Ernst and Young.

L'« esprit d'avant-garde » de Maison Francis Kurkdjian ainsi que « la qualité de ses créations en font une entreprise au potentiel indéniable et à l'avenir prometteur », a commenté le PDG de LVMH, Bernard Arnault, cité dans le communiqué.

LVMH, groupe aux 70 marques - Louis Vuitton, Fendi, Givenchy, Guerlain ou encore Sephora - a vu son bénéfice net annuel progresser de 11 % en 2016, à 3,98 milliards d'euros, pour des ventes de 37,6 milliards d'euros (+5 %). Son activité parfums et cosmétiques a enregistré des ventes de 4,9 milliards d'euros l'an dernier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

ParfumsLuxe - DiversIndustrie