Leï 1984 : l'ex-responsable du style American Vintage s'est lancée en solo

Elle est encore très jeune, mais c'est déjà la deuxième histoire de marque que Laetitia Guerini va construire. Et c'est d'ailleurs son année de naissance qui lui a inspiré le nom de son nouveau bébé, Leï 1984. Après avoir été responsable du style d'American Vintage depuis son lancement et jusque fin 2014, la voilà qui se relance en mode avec sa propre griffe féminine.


Collection printemps-été 16 - Leï 1984.

Dans quelques jours, Leï 1984 présentera sa seconde collection pour l'automne-hiver 2016-17 sur les salons Premium à Berlin puis Who's Next à Paris. Positionnée moyen-haut de gamme (avec des prix entre 45 euros pour un basique et 200 euros pour la pièce la plus chère), la griffe casual a convaincu une centaine de revendeurs la première saison, surtout en Espagne et en Allemagne via des distributeurs.

« La France démarre plus timidement pour l'instant, les acheteurs sont très frileux », explique la créatrice. Elle compte une dizaine de revendeurs dans l'Hexagone, dont Brand Bazar à Paris. Mais elle insiste et a notamment pris un bureau de presse pour gagner en notoriété. Elle aura également un nouveau distributeur pour le Benelux à partir de la seconde collection. La marque aura également son e-shop à partir de fin janvier.

Celle-ci sera d'ailleurs plus dense que la première, avec une centaine de modèles hors déclinaisons couleurs. Le vestiaire est très tourné vers la robe et les tops, mais comprend également quelques bas pour « des total-looks » et un premier manteau pour l'hiver. La créatrice veut également imprimer sa patte avec des éléments reconduits de saison en saison comme les dentelles, broderies, les rayures et le vichy. Le tout formant une silhouette décontractée avec un accent du sud de la France, où Leï 1984 est basée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterNominations