Les souvenirs de jeunesse de Rahul Mishra

Par de nombreux aspects, Rahul Mishra est un créateur de haute couture qui présente ses collections pendant la saison du prêt-à-porter parisienne tant le niveau de savoir-faire qu’il déploie dans la plupart des pièces présentées est sophistiqué.


Voir le défilé
Rahul Mishra - automne-hiver 2018 - Womenswear - Paris - © PixelFormula

Peu de créateurs citent Carl Gustav Jung dans leur programme et la plupart n’ont jamais entendu parler de lui. C’est pourtant chez le psychanalyste suisse qu’il fallait chercher le cadre conceptuel de la dernière collection de Rahul Mishra et bien sûr l’origine de son titre. Le rhizome : un concept positif vanté par Carl Gustav Jung, qui en botanique désigne l’ensemble des racines d’une plante et qui était le point de départ d’une collection intrigante et souvent pleine de beauté créée par Rahul Mishra.

L’essentiel de l’imagerie reposait sur les propres rêves d’enfance du créateur. On avait l’impression d’être un jeune homme, prenant le train pour la grande ville. A travers les fenêtres, le paysage de terres labourées, d’arbres fruitiers et une envolée de pétrels-tempête brodée sur de superbe jupes de laine. En arrivant à la gare centrale, les premiers gratte-ciel indiens, baignés de soleil couchant, sur une fresque en paillettes ornant un joli boléro.

En grandissant, l’ère de MTV résonnait dans les tenues de soirée ornées de perles bleu cobalt. Mais ses plus grandes sources d’inspiration étaient en fait le Western et les dessins de l’artiste nérlandais M.C. Escher, qui apparaissaient à nouveau dans la collection Mishra. Cette fois, c’était avec des robes de satin Art Déco ornées de perles, en noir et blanc, brillamment réalisées et évoquant des visions de tours en quinconce et immeubles résidentiels aux formes géométriques, s’étendant à perte de vue le long des côtes de l’océan Indien.

Ce qui l’a conduit à y intégrer des éléments plus traditionnels de sa jeunesse : des manteaux en tweed de cachemire souple, vert sapin, aux élégants trench en velours côtelé bleu poudré.

« Il me semble que la tendance athleisure est vue et revue, il s’agit plutôt de créer des pièces spéciales, qui suscitent de l’émotion », expliquait le créateur en coulisses. D’accord avec lui à cent pour cent.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterCréation