Mode City vient confirmer un lancement de saison positif

Le temps estival des mois de mai et juin avait semble-t-il mis du baume au cœur des acheteurs spécialistes du maillot de bain, mais aussi du sous-vêtement. C’est ainsi une atmosphère positive et propice à la découverte de nouveaux produits qui régnait sur la salon Mode City, qui a fermé ses portes ce 10 juillet. Trois jours au cours desquels les organisateurs ont pu constater le retour à une fréquentation en hausse, après une parenthèse lyonnaise délicate en 2016.

Espace tendance du salon Mode City juillet 2017 - Angel's Sea studio
 
Par rapport à la dernière édition, le nombre de visiteurs a ainsi progressé de 18 %, permettant au salon bain et lingerie de revenir à un niveau équivalent à ses prestations parisiennes précédentes. Parmi les exposants, des constats jamais euphoriques, mais franchement positifs. « C’est une bonne chose d’être revenus à Paris, le trafic est qualitatif, c’est un bilan satisfaisant que nous faisons de ce salon », affirme ainsi Stéphanie Pérèle, codirigeante de la marque de dessous Simone Pérèle.

« Le bilan est plutôt positif, en tout cas nettement plus positif qu’à Lyon ! On peut aussi parler de bonne surprise pour l’international », commente-t-on chez Billabong. Plusieurs pays ont en effet connu de belles évolutions de leur fréquentation, l’Allemagne, par exemple, redevenant le second pays derrière la France grâce à une hausse de 28 % de son visitorat.
 
Avec des progressions équivalentes, les contingents venus du Moyen-Orient et du Japon se sont également distingués par leur regain de dynamisme, tout comme la Russie, la Belgique, les Pays-Bas, entre autres. Mais la France n’est pas en reste, puisque le nombre de visiteurs nationaux a connu une progression de 18 % également, avec une majorité de retours d’acheteurs d’Ile-de-France qui n’avaient pas fait le voyage à Lyon l’an dernier.
 
En ce qui concerne l’aspect qualitatif du visitorat, le travail d’éditorialisation de l’offre, notamment via l’espace Exposed, porte ses fruits, selon les organisateurs. « Il  y a eu une belle réponse des grands magasins internationaux, des e-commerçants également, et des concept stores. Notre démarche pour capter ce profil d’acheteur semble fonctionner ! » affirme ainsi Taya de Reyniès, responsable du pôle lingerie et bain pour Eurovet.

Sur un stand de l'espace Exposed de Mode City - Angel's Sea Studio
 
La démarche d’animation réaffirmée par le salon a également reçu un bon accueil, qu’il s’agisse des défilés ouverts et plus accessibles, jusqu’aux opérations plus grand public. Une ambiance peut-être plus prompte à attiser la curiosité envers les nouveautés de l’été 2018, à en juger certains commentaires. « Etre sur le défilé a eu un impact direct cette fois, avec des acheteurs qui venaient à notre rencontre ensuite », témoigne la créatrice de la marque Cardo. De la curiosité et donc des bilans prospection intéressants pour les marques, mais aussi des commandes en plus grand nombre, selon les exposants, même si ce n'est pas la première fonction du salon.
 
La mise en lumière du produit a également rehaussé l’enthousiasme chez la marque espagnole Ysabel Mora. « Nous avons investi dans un stand très ouvert sur le public et surtout permettant d’organiser nos propres défilés, avec un vrai bénéfice en retour ! » confie une responsable marketing. « Cela nous a permis d’attirer de nouveaux contacts, dans une ambiance vraiment bonne ! » ajoute-t-elle. Une convivialité qui a permis à certains de tirer leur épingle du jeu pendant ces trois jours dont les organisateurs espéraient qu’ils prolongeraient la dynamique amorcée en boutiques ces dernières semaines.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

LingerieBalnèaireSalons