New York Fashion Week : de nouveaux créateurs et encore du « see now, buy now »

La Fashion Week de New York, qui débute ce jeudi 9 février pour s'achever le 16 février, s'annonce comme l'une des semaines new-yorkaises les plus attendues. Au cours des dernières semaines, de nombreux créateurs ont changé le format de leur défilé, pour faire coïncider leur show avec l'arrivée de la collection dans les boutiques, quand ils n'ont pas tout simplement disparu du programme.

Parmi les créateurs et labels les plus connus manquant au programme en cette édition, on retrouve Tommy Hilfiger, qui tiendra son second défilé « see now, buy now » à Venice Beach (Californie) cette semaine, Opening Ceremony, qui a offert un ballet le 29 janvier dernier, ou encore DKNY. Le label, passé fin 2016 aux mains de G-III Apparel et privé de sa directrice générale, Caroline Brown, et des créateurs Dao-Yi Chow et Maxwell Osborne, partis dans la foulée, s'en tiendra à une présentation sur rendez-vous.

Le ballet d'Opening Ceremony le 29 janvier - Opening Ceremony/Instagram
 
Avec plus de 100 créateurs et marques à l'affiche cette semaine, ces absences ne devraient pas trop se faire sentir, mais elles représentent une source d'inquiétude. Les créatrices de Rodarte, Kate et Laura Mulleavy, ont récemment annoncé qu'elles présenteront cette année leurs collections à Paris pendant la Semaine de la Mode et celle de la Haute Couture. Ce déménagement permettra aux sœurs de se positionner plus tôt dans la saison afin d’anticiper les livraisons. Proenza Schouler, qui quittera aussi le calendrier new-yorkais pour Paris à partir de la saison prochaine, tiendra donc son dernier défilé dans la Grosse Pomme ce mois-ci.

L'influence des créateurs stars quittant le calendrier, source d'inquiétude pour la NYFW: Men’s, pourrait se propager à la Semaine de la mode féminine. Mais l'arrivée de Raf Simons à New York devrait compenser cette tendance en attirant plus de designers à la Fashion Week américaine.
 
Raf Simons a tenu le 1er février son premier défilé avec son propre label lors de la NYFW: Men's, en créant l'événement. Un nouveau nom, fort apprécié des détaillants, tout comme l'arrivée d'Hugo Boss. Désormais, tous les yeux sont pointés sur Calvin Klein, où l'ex-directeur artistique de Dior est aux commandes. Ce show prévu le 10 février marquera le temps fort de la Semaine. A cette occasion, la griffe américaine montrera ensemble ses créations féminines et masculines.

Autre nouveauté, Oscar de la Renta et Monse défileront ensemble le 13 février, les fondateurs de Monse, Laura Kim et Fernando Garcia, cocréateurs d'Oscar de la Renta, ayant décidé d'ouvrir le défilé de la griffe par la présentation de leur propre label. Leur nomination n'a pas été sans controverse, avec notamment un procès de la part de Carolina Herrera à l'encontre d'Oscar de la Renta pour avoir violé une clause de non-concurrence concernant Laura Kim, qui travaillait auparavant pour Carolina Herrera.
 
Mais aucune bataille juridique n'empêchera le défilé d'Oscar de la Renta, ni celui de Bibhu Mohapatra, qui présentera sa dernière collection le 15 février, quelques semaines après avoir été placé sous le chapitre 11 de la loi des faillites américaine. Bibhu Mohapatra restructure sa dette et indique que cette protection de la faillite attirera les investisseurs.
 
D'autres défilés sont très attendus comme celui d'Alexander Wang le 11 février, le défilé mixte de Coach le 14 février, ceux de Thom Browne et Ralph Lauren le 15 février, et celui de Marc Jacobs le dernier jour, le 16 février. La marque de maroquinerie Coach, qui a déjà défilé en décembre pour célébrer son 75e anniversaire, a prévu d'organiser un défilé unique et mixte avec des pièces masculines et féminines pour l'automne-hiver 2017-18.


Des pièces du défilé organisé pour le 75e anniversaire de Coach - ©Thomas Concordia/Getty Images for Coach

Les spectateurs seront également à l'affût du défilé de Gabriella Hearst le 14 février, le premier depuis qu'elle a remporté le Prix Woolmark international dans la catégorie prêt-à-porter féminin. Autre défilé attendu, celui de Christian Siriano, dont les collections qui incluent tous les types de corps féminin sont souvent prisées, et Pyer Moss pour ses déclarations politiques.

Le créateur de Pyer Moss, Kerby Jean-Raymond, qui n'hésite pas à prendre la parole, a dévoilé sa collection Bernie vs Bernie à la Fashion Week de New York en septembre, ce qui a peut-être inspiré les pièces Bernie Sanders de Vetements vues sur les podiums en janvier et les messages à caractère politique aperçus à la NYFW: Men’s cette saison. By Robert James a pris position contre le fascisme lors du Men’s Day de New York en janvier, Todd Snyder a lancé son défilé de la NYFW: Men’s avec un pré-show musical appelant à la paix et Rebecca Minkoff a fait une déclaration féministe lors de son show « see now, buy now ».
 
Les positions politiques devraient donc être très présentes aussi lors de cette session, en particulier après le lancement de « Fashion Stands with Planned Parenthood », une opération de soutien au planning familial dont le financement fédéral est menacé, lancée par le puissant syndicat américain de la mode (CFDA), qui compte sur la participation de 40 créateurs, dont Tory Burch, Carolina Herrera, Proenza Schouler, Prabal Gurung, Narciso Rodriguez et Cushnie et Ochs.

La tendance du « see now, buy now » va également continuer à se renforcer. Zadig & Voltaire, Mansur Gavriel et Banana Republic vont adopté ce nouveau format, qui permet de mettre en vente les vêtements juste après le show. Le label de mode parisien Zadig & Voltaire fêtera ses 20 ans avec un défilé mixte et « see now, buy now ». Quant à Banana Republic et Mansur Gavriel, ils vont ouvrir des pop-up pour compléter leurs défilés respectifs.
 
Enfin, des retours importants marquent cette saison, dont celui de Public School. Les créateurs Dao-Yi Chow et Maxwell Osborne avaient retiré leur label du programme de la Fashion Week de New York en juin et décembre pour se concentrer sur DKNY, mais ayant quitté la marque, ils sont à nouveau présents sur les podiums avec leur propre label.

Par ailleurs, Kanye West tiendra son défilé Yeezy Season 5 après une année frénétique pour le rappeur et créateur. Le show suit celui de Yeezy Season 4, qui avait emmené la presse sur Roosevelt Island pour une expérience étouffante et inattendue.

Le défilé Yeezy Season 4 lors de la dernière saison de la Fashion Week de New York - Foto: Instagram | voguerunway

Kanye West a provoqué une réaction hostile de la part du CFDA pour avoir programmé le défilé de Yeezy Season 5 le 15 février à 17h, en même temps que Marchesa et Assembly New York, mais le créateur a finalement changé de créneau horaire pour éviter tout conflit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés