PPR devrait publier un bénéfice net en forte hausse en 2006

Le groupe de luxe et de distribution français PPR devrait annoncer jeudi 8 mars un bénéfice annuel en progression de près de 20 %, grâce essentiellement à son pôle luxe, mais aussi à une hausse plus modeste du pôle distribution, selon des analystes.


François Henry Pinault

Le bénéfice net 2006 devrait atteindre 646,4 millions d'euros, en hausse de 19,9 % par rapport aux 539 millions enregistrés en 2005, selon le consensus d'analystes établi par Thomson Financial.

Le pôle luxe, locomotive du groupe, rassemble les marques Gucci, Bottega Veneta, Yves Saint Laurent, YSL Beauté. La distribution regroupe les sociétés de distribution de meubles Conforama, de produits culturels Fnac, de vente à distance Redcats, et le conglomérat de distribution CFAO.

En octobre 2006, PPR a finalisé la cession des magasins Le Printemps à la Deutsche Bank et au groupe Borletti.

Exane BNP Paribas prévoit pour PPR un bénéfice d'exploitation (EBIT) en hausse de 16,6 % à 1,233 milliard d'euros, avec une augmentation de 36 % du seul pôle luxe. Au sein de cette branche, toutes les marques devraient enregistrer une croissance de leur marge. Le pôle distribution devrait réaliser une progression plus modeste de son résultat d'exploitation (+ 4 %).

De son côté, Société Générale prévoit une augmentation de 39,4 % du résultat d'exploitation du pôle luxe à 546 millions d'euros, et une hausse de 4,5 % du secteur distribution à 761 millions.

La croissance du pôle distribution devrait, selon JP Morgan, être tirée surtout par la forte croissance de CFAO et de la FNAC. Toutes les marques du pôle luxe devraient contribuer à la progression de ce secteur.

2007 devrait être une année de forte croissance des profits pour PPR, estime Deutsche Bank, qui estime que le marché boursier ne semble pas pour le moment en avoir tenu compte.

JP Morgan espère que la direction du groupe affichera jeudi sa volonté d'accroître fortement ses marges cette année. La société attend aussi que PPR donne un message "optimiste" sur le redressement de YSL Couture ainsi que des éclaircissements sur sa stratégie, tant dans la distribution que dans le luxe, en mettant l'accent sur ses activités à l'international.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Luxe - DiversDistribution