Takko : l’enseigne allemande de mode discount attaque le marché français

Avec 1 900 magasins répartis dans 16 pays européens, Takko fait figure de poids lourd de l’habillement discount sur le Vieux Continent. En France, cette enseigne était cependant encore inconnue jusqu’au mois de février dernier. Car le distributeur né en 1982 à Telgte, en Westphalie, a enfin posé un premier pied outre-Rhin, poursuivant là une offensive retail réfléchie.


Le magasin de Lexy, en Meurthe-et-Moselle - Takko

Sur son 17e marché donc, Takko a choisi la proximité en s’installant non loin de la frontière, à 40 kilomètres de l’Allemagne, dans la petite ville de Lexy, en Meurthe-et-Moselle. Inauguré le 28 février, le point de vente de 415 mètres carrés prend place au sein d’un nouveau retail park ayant pour locomotive un hypermarché Leclerc. Un format qu’affectionne l’enseigne familiale, ciblant la périphérie.

Il ne s’agit pas d’une implantation esseulée, puisque Takko va ouvrir ce printemps trois autres magasins dans les villes de Frouard (dans la périphérie de Nancy), Wissenbourg (dans la pointe est du Bas-Rhin) et Pont-à-Mousson (entre Nancy et Metz). L’entreprise choisit donc de procéder en grappe, en installant une série de points de vente dans une région - celle du Grand Est – afin de tester son modèle.


L'intérieur du premier magasin français. - Takko

Pour mener ce développement, l’entreprise au logo jaune et bordeaux a créé une filiale dans l’Hexagone en avril 2017, pilotée par Thomas Eichhorn, directeur des ventes internationales, et Juan Marcos Gabas, manager commercial sur ce marché. Spécialiste du hard discount dans la mode, Takko rejoint en France sur ce créneau porteur des concurrents comme le néerlandais Zeeman, les français Kiabi et Babou, ou les spécialistes du déstockage Stokomani et Noz.

L’enseigne est détenue par le fonds Apax Partners depuis huit ans : celui-ci considérerait actuellement une entrée en Bourse pour cet actif pesant près de 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel.


Tendance denim ce printemps chez Takko - Takko

Côté produit, Takko va droit au but, s’emparant des tendances grand public (fleurs romantiques, look 100 % jean ou encore licornes et sequins réversibles pour les enfants) pour parler au plus grand nombre et aux petits portefeuilles. Un t-shirt est par exemple étiqueté entre 3 à 12 euros, quand un pantalon est affiché entre 9 et 29 euros. En magasin, le décor est plutôt sobre : des portants métalliques côtoient des panneaux colorés au mur et des blocs bancs posés sur un sol façon parquet. Sans surprise, le prix est roi et s'expose fièrement en format XL.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER