Tapie/Adidas : l'EPFR autorise le CDR à se pourvoir en cassation

PARIS, 18 jan 2006 (AFP) - L'Etablissement public de financement et de restructuration (EPFR) a autorisé le Consortium de réalisation (CDR), chargé d'assumer la gestion passée du Crédit Lyonnais, à se pourvoir en cassation dans l'affaire Adidas l'opposant à Bernard Tapie, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.


Bernard Tapie le 6 novembre 2005 à Paris
Photo : Stéphane de Sakutin/AFP

Le conseil d'administration de l'EPFR, où siègent trois représentants de l'Etat, un député et un sénateur, a autorisé à l'unanimité le CDR à se pourvoir en cassation, a indiqué à l'AFP cette source.

"Le jugement de la Cour d'appel a été notifié au CDR dans l'après-midi", ouvrant la voie au pourvoi en cassation, a-t-elle précisé.

A compter de la notification, le CDR a deux mois pour se pourvoir en cassation, mais "il devrait le faire assez rapidement", a indiqué une seconde source proche du dossier, précisant qu'"aucune date n'avait encore été fixée".

Le ministère de l'Economie avait annoncé jeudi 12 janvier que l'Etat autorisait le CDR à se pourvoir en cassation sur l'arrêt de la Cour d'appel de Paris.

Le 30 septembre 2005, le CDR avait été condamné à verser 135 millions d'euros aux actionnaires minoritaires et aux liquidateurs du groupe Bernard Tapie, dans le cadre du litige sur la cession du groupe Adidas.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

SportPeople