Victoria Beckham, précise mais puissante

Chez Victoria Beckham, tout est dans la sophistication décontractée. Elle a présenté une de ses collections les plus abouties à ce jour devant un public de 300 personnes sélectionnées avec soin, ce dimanche matin ensoleillé, à Manhattan.


Voir le défilé
Victoria Beckham - Printemps-été 2018 - Prêt-à-porter féminin - New York - © PixelFormula


Pendant que de nombreux fans agitant leur téléphone portable attendaient patiemment dehors, le groupe composé de rédacteurs, de stylistes et de nombreuses acheteuses a pu pénétrer dans le grand hall néo-Renaissance du Cipriani 25 Broadway. Victoria Beckham était accompagnée de son mari, David, qui était maquillé, et de leur fils Brooklyn, vêtu d'un polo de rugby de la collection pour homme Kent & Curwen, créée par son père – qui sera célébrée lors d'une soirée chez Saks sur la cinquième avenue, lundi soir.
 
L'autre Beckham, Victoria donc, était en excellente forme. Le défilé s'est ouvert sur une chemise d'homme à carreaux rallongée, portée avec insolence sous une jupe en tulle transparent. Il s'est poursuivi avec des chemisiers masculins, des jupes crayons et quelques robes d'été tout à fait chics et aux coupes d'une grande précision, avec juste ce qu'il faut de fronces, de pinces et de ruchés. Elle a aussi donné vie à des tailleurs-pantalons en lin absolument divins, rallongés pour plus de prestance, et a proposé plusieurs très belles robes fourreau dans des associations de tissus rayés façon chemises d'homme et de soie marbrée avec délicatesse. Le tout sur une excitante bande-son avec Black Sabbath et les White Stripes, grâce au maître DJ Frederic Sanchez.

« La féminité peut être puissante. Je pense qu'avec ce défilé, j'ai été vraiment sincère. Nous avons choisi des tissus et les avons chiffonnés et manipulés pour parvenir à réellement créer des motifs intéressants et des matières légères, ce qui est essentiel pour l'été. Mes clientes voyagent beaucoup et veulent pouvoir faire des superpositions. Cette collection le leur permet. Et puis je trouve que les couleurs sont super. On dirait de la crème glacée, mais qui ne serait pas sucrée au point d'être écœurante : des couleurs de pâte à modeler Play Doh. Mais vous apprendrez bientôt à reconnaître ce genre de couleurs », a-t-elle taquiné un critique aguerri, qui était accompagné de son bébé.

Comme Victoria Beckham elle-même, sa clientèle et son style ont mûri. Ses premiers défilés (il y a presque dix ans) étaient composés de robes de soirée torrides pour femmes fatales stylées. La sélection d'aujourd'hui, pleine d'assurance et de maturité, était toute entière conçue pour habiller une femme professionnellement accomplie et mère de famille, qui recherche des coupes flatteuses et des matériaux innovants pour sortir du lot. Ces vêtements apportent de la distinction à celles qui les portent. Pas étonnant qu'il y ait eu autant d'acheteuses dans le public.

Prochaine étape : un cocktail à Londres, pour présenter sa deuxième ligne de vêtements, Victoria. Comme ses clientes, Victoria Beckham voyage beaucoup.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterDéfilés