Fashion week de Paris : Paris donne le pouvoir aux femmes !!! Retour en images

Paris a clôturé un mois de Fashion Week. 9 jours de défilés dans la capitale, avec des collections éclectiques, alliant créativité, désirabilité, avec un sens de la mise en scène, une mise en avant du produit et un savoir-faire artisanal. Retour sur les grands moments qui ont marqué cette semaine de la mode :Des renaissances, la confirmation de talent, et la suprématie des grandes maisons françaises.Dior a ouvert les festivités par un message fort : la célébration de mai 68, et comme souvent chez Maria Grazia Chiuri, la révolution féministe, (qui résonne avec l’actualité) illustrée sur le podium par des couvertures de magazines tapissées du sol au mur et sur le podium par des patchworks, des couleurs, des mélanges d’imprimés de fleurs issus des archives.Saint Laurent a dans la soirée, mis à l’honneur Paris, avec une boite noire érigée au pied de la Tour Eiffel. Là aussi le discours est ferme et volontaire. La femme voulue par Anthony Vaccarello assume sa féminité, sa part de sensualité, dévoilant ses jambes, son corps, et avec éclat !Mais Paris c’est aussi pour certain une fenêtre extraordinaire pour confirmer un talent : c’est notamment la montée en puissance de Jacquemus avec l’annonce prochaine d’une mode homme qu’il affiche sur son sweat ! Et puis il y a eu des galops d’essai confirmés avec Natacha Ramsay-Levy chez Chloé, qui impose son style et sa vision ultra fraîche de la femme Chloé !Un deuxième opus réussi pour Clare Waight Keller, chez Givenchy, avec des femmes enveloppées dans de la fausse fourrure, et un vestiaire alliant sophistication et un glamour très moderne.Autre vénérable maison et mise en scène hitchcockienne, la collection Hermès au sein du Lycée Victor Duruy. Un podium de gravier rouge, une lumière orange et des femmes mystérieuses habillées de cuir. La renaissance, c’est celle de Poiret, 90 ans de non activité et une première collection réussie par Yiqing Yin, 33 ans jeune franco-chinoise qui réveille la belle endormie avec un sens de l’épure et des volumes !Sans oublier Stella McCartney et la question qui s’est posée sur toutes les lèvres : maintien ou pas de son partenariat avec Kering ?La collection automnale dans la forêt chic de la maison Chanel…. Avec un Karl Lagerfeld qui n’arrête pas de nous surprendre…Et une clôture orchestrée avec brio par Louis Vuitton et Nicolas Ghesquière, dans la cour Lefuel du Louvre, avec un vestiaire alliant des références au passé mais surtout des pièces futuristes et hybrides… Paris est une fête et nous l’a encore prouvée cette saison !Musique Bandit & Nikit - 2018

Copyright : Paris Modes Productions