​Hammerson s’affranchit des retails parks et de la mode grand public

Le promoteur britannique ​Hammerson profite de la publication de ses chiffres du premier semestre 2018 pour annoncer sa volonté de sortir à moyen terme du segment des parcs d'activités commerciales (également appelés retail parks, ndlr), afin de centrer son portefeuille sur des centres commerciaux « flagships » ainsi que sur des outlets premium. Quelque 1,2 milliard d’euros de son patrimoine devrait être cédé d’ici à la fin 2019.


Le centre 3 Fontaines - Hammerson

« Ces deux catégories d’actifs sont celles qui, nous le pensons, continueront de surperformer en dépit des nombreux changements qui touchent le secteur du commerce, explique David Atkins, président d’Hammerson. Nous allons également élargir l'offre mise à la disposition de nos consommateurs et enseignes, ce qui implique de repenser le mix commercial de nos centres. Cela passera ainsi par une diminution de l'espace alloué aux grands magasins ou aux marques de mode mass-market, afin de nous concentrer sur les dernières tendances de consommation et d’oser prendre des décisions audacieuses pour proposer le meilleur mix commercial. »

Dans le détail, Hammerson va réduire d’un quart ses espaces dévolus aux grands magasins et d’un cinquième ceux dédiés aux enseignes de mode grand public. Cela afin de faire de la place pour des marques de mode « plus aspirationnelles » et des loisirs. Ou, et cela risque de déplaire à de nombreux locataires, des pure-players du web. Le groupe indique que cette stratégie sera mieux adaptée aux besoins des commerçants, à l’heure où le promoteur cherche à créer « plus de flexibilité avec des baux et contrats plus novateurs ».

Le groupe communique par ailleurs sur la création d’un nouveau concept baptisé City Quarters, destiné à valoriser par des projets mixtes les terrains entourant ses centres commerciaux. Le groupe entend par ailleurs renforcer la diversité géographique de son portefeuille, qui progresse de plus 10 % hors du Royaume-Uni.

Ces annonces interviennent au sortir d’un premier semestre marqué par un léger recul (-3 %) des revenus locatifs à 178,5 millions de livres (200 millions d’euros), tandis que la valeur du portefeuille s’avère stable à 10,6 milliards de livres (11,9 milliards d’euros). La fréquentation des centres commerciaux aurait progressé de 2,3 % par rapport au premier semestre 2017.

Hammerson compte six centres commerciaux tricolores, avec Italie 2 (Paris), O’Parinor (Aulnay-sous-Bois), Les 3 Fontaines (Cergy-Pontoise), Les Terrasses du Port (Marseille), Nicétoile (Nice) et Espace Saint Quentin (Saint-Quentin-en-Yvelines). Sans oublier l’outlet La Vallée Village, dont il conserve 26 % des parts. Le groupe s'est récemment délesté de Place des Halles (Strasbourg) et du Jeu de Paume (Beauvais).
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER