70 % des entreprises omettent de dévoiler l'impact de leurs activités sur les forêts

La plupart des grandes sociétés taisent les dommages causés par leurs activités sur les forêts malgré leur engagement à réduire leur empreinte écologique, selon un rapport publié ce mardi. Ce dernier émane de l'organisation internationale à but non lucratif CDP, anciennement connue sous le nom de Carbon Disclosure Project, qui effectue chaque année une enquête à l’aide d’un questionnaire envoyé aux multinationales pour recueillir des informations sur l'impact de leurs activités sur l'environnement.


CDP a désigné le groupe français L'Oréal et le fabricant de biens de consommation allemand Beiersdorf parmi les leaders dans la recherche de sources durables d’huile de palme - L'Oreal

CPD, qui dit travailler avec des investisseurs institutionnels dont les actifs avoisinent les 96 milliards de dollars (85,5 milliards d'euros), a déclaré que 70 % de 1 500 grandes sociétés n’ont pas fourni de données concernant leur impact sur les forêts en réponse aux questions posées l’an passé.

« Le silence des entreprises sur la question de la déforestation est assourdissant », a commenté Morgan Gillespy, directrice internationale des forêts au CDP. « Les consommateurs souhaitent de plus en plus savoir si leurs achats ne conduisent pas à la destruction de la forêt amazonienne, à l’extinction des orangs-outans ou à la crise climatique », affirme-t-elle dans un communiqué.

CDP a émergé en tant que voix dominante dans une campagne plus large d'investisseurs souhaitant que les entreprises divulguent quels pourraient être les risques encourus au vu du réchauffement climatique qui les expose à des conditions météorologiques extrêmes, à l’effondrement de la chaîne d’approvisionnement et à une multitude d’autres bouleversements.

Depuis 2014, l’organisme a également demandé aux entreprises de rendre des comptes sur leur impact sur les forêts en termes de bois, d'huile de palme, d'élevage de bétail et de culture du soja, dans le cadre d’une reconnaissance croissante du rôle que jouent les forêts dans la préservation des espèces et la stabilité du climat.

Sur les 306 entreprises à avoir fourni des données, 24 % n’ont indiqué aucune ou que très peu de mesures pour réduire la déforestation, selon CDP.

CDP a désigné la marque de produits de beauté française L'Oréal et le fabricant de biens de consommation allemand Beiersdorf AG parmi les leaders dans la recherche de sources durables d’huile de palme.

L'association CDP lance un avertissement à la plupart des entreprises qui ne mettent pas pas suffisamment rapidement en place des mesures pour la préservation des forêts.

Certaines des entreprises citées par CDP pour n’avoir fourni aucune réponse au questionnaire sur les forêts ont déclaré qu’elles s’engageaient à davantage de durabilité. La chaîne d'habillement anglaise Next a par exemple déclaré avoir complété le questionnaire sur le climat durant de nombreuses années, et s’est engagée à se fournir exclusivement en bois écoresponsable ou de sources certifiées d'ici à 2025.


(Avec la rédaction)

Traduit par Sonia Broyart

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.

Industrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER