×
147
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Marketing Manager on et Off Line
CDI · WATERLOO
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Jodoigne
CDI · JODOIGNE
ETREAC AGENCY
Planning Officer
CDI · NAMUR
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PROJECT DISTRIBUTION
Responsable E-Commerce /Digital Marketing
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Retail - Textile & Non Alimentaire - Erquelinnes
CDI · ERQUELINNES
COURIR
New Market HR Officer - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
KIPLING
Manager, PR &Amp; Social - Kipling
CDI · ANVERS
FASHION & LUXURY SELECTION
District Manager - Belgique
CDI · BRUXELLES
FASHION & LUXURY SELECTION
Operational Product Manager
CDI · BRUXELLES
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif & Financier – Retail Ameublement – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Category Manager/Acheteur – Retail – Charleroi
CDI · CHARLEROI
CALZEDONIA
District Manager Calzedonia Luxembourg
CDI · BRUXELLES
MAISONS DU MONDE
Visuel Principal - Mons (H/F)
CDI · MONS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Stock Allocator – Fashion Retail - Wauthier-Braine
CDI · WAUTHIER-BRAINE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Retail Manager Benelux – Retail Fashion - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Field Manager – Luxe Perfumes & Cosmetics – Belgique (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
POKER JEANS STORE
Stagiaire Comptabilite
Stage · WATERLOO
POKER JEANS / JEANSLAND
Stagiaire Achat
Stage · WAUTHIER-BRAINE
Publicités

A 94 ans, Cardin prépare son prochain défilé

Par
AFP
Publié le
today 7 juil. 2016
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A 94 ans, Pierre Cardin, doyen des créateurs de mode, présente samedi sa nouvelle collection dans le Luberon. « Je ne m'arrête pas. Comme un peintre ou un écrivain, j'ai besoin de m'exprimer », explique à l'AFP ce couturier mondialement connu, qui a marqué les années 1960 de son style futuriste.

Pierre Cardin


Adepte des défilés-fleuves, Cardin va montrer entre 150 et 200 modèles, en majorité féminins, dans le cadre de l'espace culturel qu'il a construit en face de l'ancienne gare de Bonnieux (Vaucluse). L'endroit a finalement été préféré, pour des raisons météorologiques, au château du marquis de Sade dans la commune voisine de Lacoste, qui appartient également à l'homme d'affaires.

« J'ai voulu faire de la décentralisation », sourit le couturier, installé dans son bureau parisien, en face du palais de l'Elysée, où s'accumulent les souvenirs d'une exceptionnelle carrière de 70 ans : des photos de lui aux côtés de personnalités célèbres, ici Fidel Castro, là Louis Aragon, côtoient des Unes de journaux qui lui sont consacrées.

Comme celle du magazine Time en 1974, le montrant entre un fauteuil et un miroir Pierre Cardin, vêtu seulement d'une serviette Pierre Cardin autour de la taille, brandissant un rasoir électrique Pierre Cardin. Une couverture illustrant la diversité des activités de ce couturier-entrepreneur, qui a bâti son succès sur ses multiples licences.

Egalement mécène, amateur d'art, ambassadeur honoraire de l'Unesco et seul couturier membre de l'Institut (Académie des Beaux-Arts), Pierre Cardin continue régulièrement, malgré son âge, à présenter des défilés, à New York, à Moscou, en Chine, à la rencontre de sa clientèle internationale. Son dernier grand défilé parisien, en novembre 2013, était organisé chez Maxim's, restaurant dont il est propriétaire.

« Je fais quand je veux, comme les galeristes, quand je suis prêt », commente cet homme aux yeux bleus, qui dessine sans relâche. « C'est du non-stop. Je ne m'arrête pas, c'est un besoin, comme pour un peintre ou un écrivain. J'ai besoin de m'exprimer », explique-t-il.

« La raison d'être de ma vie, c'est la mode », poursuit Cardin, fils d'immigrés italiens, qui a commencé sa carrière en 1946 auprès de Christian Dior, dont il a été l'un des premiers employés. Précurseur du prêt-à-porter, il a ensuite volé de ses propres ailes et connu le succès notamment avec ses robes-bulles.

L'inspiration lui vient la nuit, raconte-t-il : « Je vois des formes, des matières, des couleurs, des objets... Un pied de table, une racine, un arbre, une feuille, tout est matière à me donner des idées. Je peux voir un artichaut et puis faire une robe en artichaut ! »

« J'allume la lampe et je dessine dans mon lit. J'ai mon crayon toujours près de moi », dit-il. Joignant le geste à la parole, il prend une feuille et se met à dessiner un modèle, d'un trait rapide et assuré.

Des modèles qu'il met ensuite « en route » avec ses assistants, une fois arrivé au bureau. « Je sais couper, tracer et coudre. Je sais faire même une boutonnière à la main », s'enorgueillit-il. « Je suis perfectionniste, je veux pouvoir donner des ordres intelligents. »

Pierre Cardin ne s'inspire pas de la rue, n'a pas le temps de regarder ce que font les autres designers, dit-il. Ses éloges, il les réserve à son contemporain André Courrèges, autre grand nom de la mode futuriste des années 1960, disparu en janvier. « J'admirais Courrèges, c'est celui que je préférais comme créateur. Lui, c'était un vrai créateur. »

Par Anne-Laure Mondesert

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.