À Milan, les femmes plus présentes que jamais

La Semaine de la mode masculine de Milan continue peut-être à raccourcir, mais la ville connaîtra un week-end bien chargé à partir de ce vendredi, avec une offre mixte autant que masculine. Les quatre jours consacrés à la saison du prêt-à-porter pour hommes – connus officiellement sous le nom de Milano Moda Uomo – démarrent en effet le 15 juin, avec cette saison toute une série de collections féminines.


Voir le défilé
Alberta Ferretti - Automne-hiver 2018 - Prêt-à-porter féminin Milan - © PixelFormula

En fait, le premier défilé professionnel de la saison, vendredi soir, sera une collection printemps 2019 pour femmes, celle d’Alberta Ferretti. Le lieu : le Scalone Arengario, à l’intérieur de l’ancien palais royal sur la place principale de la ville, la Piazza Duomo. Le clou du spectacle de la Milan Moda Uomo sera le défilé de la Britannique Stella McCartney lundi soir.

« Ce qui est intéressant, c’est que la frontière entre hommes et femmes a complètement disparu. Complètement ! Cette saison, nous avons trois collections entières – Alberta Ferretti, Stella McCartney et la marque finlandaise Aalto – qui seront présentées à Milan pendant les défilés masculins. Et il y a aussi tous les défilés mixtes, des griffes classiques et d’autres de la nouvelle génération qui font défiler les hommes et les femmes ensemble. C’est un changement majeur », explique Carlo Capasa, président de la Camera della Moda, l’institution qui gère la mode italienne.

Fait remarquable, des marques aussi diverses que Daks, Dsquared2, Frankie Morello, Hunting World, Isabel Benenato, M1992, Marcelo Burlon County of Milan, Neil Barrett, Palm Angels, Sartorial Monk et Sunnei présenteront toutes des défilés mixtes. Et les dernières nouvelles fraîchement reçues sur le prochain défilé secret Dolce & Gabbana, programmé samedi soir, vont également dans ce sens. Comme souvent ces temps-ci, il s'agira d'un défilé mixte mis en scène façon soirée cocktail sur podium, au cœur du célèbre palazzo du duo de créateurs sur le Corso Venezia.


Voir le défilé
Ermenegildo Zegna - Automne-hiver 2018 - Prêt-à-porter masculin - Milan - © PixelFormula

Il est vrai que juste après Ferretti, un défilé masculin très important est prévu, celui d’Ermenegildo Zegna. Cette saison, la ligne principale de ce géant de la mode masculine haut de gamme sera présentée dans un lieu légendaire. Le créateur Alessandro Sartori embarque en effet Zegna au Mondadori de Segrate, le plus important et plus célèbre bâtiment du 20e siècle de la ville, quoique le moins visité. Cet immeuble de bureau aux splendides ondulations a été créé par Oscar Niemeyer pour la maison d’éditions Mondadori, qui s’y est installée en 1975.

« Le bâtiment ressemble aux pages d’un livre en train de voleter et les mannequins défileront devant cet énorme lac dans un parc urbain. Croisons les doigts pour avoir un beau coucher de soleil », déclare Alessandro Sartori, dont les collections sont souvent inspirées par l’architecture.

Toujours vendredi, dans le cadre du soutien de la chambre italienne aux jeunes talents, le premier événement de prêt-à-porter masculin sur les podiums sera un défilé conjoint nommé Milano Moda Graduate, avec la participation d’étudiants de diverses écoles de mode italienne. Le tout nouveau ministre de la Culture italien, Alberto Bonisoli, y est attendu.

Cette saison verra aussi plusieurs lancements de marques italiennes, comme Besfxxk : cette griffe fondée par deux diplômés de la London Fashion School, Dona Kim et Jae Lim, mixe style militaire fonctionnel et approche classique des coupes. Il y a aussi Vien, la marque locale du créateur Vincenzo Palazzo, né dans le grand Sud (Tarente, dans les Pouilles, le talon de la péninsule italienne).


Besfxxk Automne-hiver 2018 - Séoul - Photo : Instagram/Besfxxk - Foto: Instagram/Besfxxk

Défileront également à Milan pour la première fois la marque coréenne Spyder, la griffe française Ih Nom Uh Nit, avec aussi les italiennes Doucal’s et Triple RRR, marque fondée par Robert Cavalli, le plus jeune fils de Roberto.

Parmi les autres nouveautés figurent Diesel Red Tag, qui a lancé une première collection capsule pour femmes en mars à Paris, avec une « célébration commerciale » imaginée par Shayne Oliver. Cette saison, cependant, c’est le créateur belge Glenn Martens, de la griffe Y/Project, qui crée la deuxième collection Diesel Red Tag. Ce dernier, qui a récolté le Grand Prix 2017 de l’ANDAM, est vraiment un nom à suivre.

Carlo Capasa conclut ainsi : « Certaines griffes font des défilés de mode, d’autre font des expositions et des présentations. Il n’y a plus vraiment de différences majeures entre ces formats. C’est pourquoi nous avons un calendrier global, qui ne fait plus la distinction entre défilés et présentations. Nous avons presque soixante-dix histoires qui se racontent sur quatre jours. Je crois que tout le monde va donc être bien occupé ».

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER