Abercrombie & Fitch revoit sa structure dirigeante

Lors du troisième trimestre de son exercice 2018, clos le 3 novembre, la société propriétaire des enseignes Abercrombie & Fitch et Hollister a généré 861,2 millions de dollars de chiffre d’affaires (756 millions d'euros), soit une donnée stable par rapport à la même période l’an dernier. Son bénéfice net a quant à lui atteint 23,9 millions de dollars (21,1 millions d'euros), ce qui correspond à un bond de 137 %.


Durant ce 3e trimestre, Abercrombie & Fitch a ouvert à Manchester un magasin pilote en centre commercial, sur une surface plus restreinte - DR

Si l’on examine ce bilan à périmètre comparable, les ventes du groupe américain ont crû de 3 % au troisième trimestre, alors que les analystes tablaient plutôt sur +1 %. Géographiquement, toujours à données comparables, son activité est davantage en forme aux Etats-Unis (+6 %) qu’à l’international (-3 %). La marque jeune Hollister fonctionne toujours mieux que son aînée, délivrant sur la période 4 % de croissance en comparable, contre +1 %.

Grâce aux performances de ce troisième trimestre, le groupe de mode familiale parvient ainsi à réduire ses pertes sur les neuf premiers mois de cet exercice : celles-ci s’établissent à 22,3 millions de dollars, contre 67,1 millions enregistrés en 2017.

En parallèle de ces résultats, la société annonce une réorganisation de sa direction de marques. Auparavant bien distinctes, celles-ci sont dorénavant présidées par une seule tête pensante, Kristin Scott, qui était jusqu'ici la dirigeante d’Hollister. Dans le même temps, Stacia Andersen, qui présidait la marque Abercrombie & Fitch, quitte la société.

Agée de 51 ans, Kristin Scott endosse donc le rôle de présidente « global brands », après avoir rejoint le groupe en 2016. Elle avait auparavant occupé différentes positions dans les services merchandising de Victoria’s Secret, Gap ou Target. « Dans le but d’apporter plus d’agilité et d’efficacité à l’échelle mondiale, ce changement fait suite à une rationalisation de la gestion des magasins et des opérations, précise le groupe américain. Les fonctions en relation avec la clientèle, comme le marketing et le développement produit, resteront dans des structures de marque distinctes et rendront compte à Kristin Scott. »

Plus tôt cette année, le groupe aux 850 magasins (dont 120 en Europe) a également annoncé son intention de se concentrer sur des formats retail plus petits, après avoir fait le buzz au fil des années avec des flagships d’envergure. Un service interne dédié à la transformation de l’entreprise a pour cela été mis sur pied, avec notamment le projet de définir de nouveaux concepts de boutique pour son enseigne phare et Hollister, tout en continuant à fermer des adresses sur son marché domestique et à l'export. Anticipant son bilan de l’année 2018, Abercrombie & Fitch s’attend à dégager des ventes en progression de 2 à 4 % en comparable sur 12 mois.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterNominationsBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER