Aeffe maintient le cap avec un bénéfice en hausse de 35 % sur neuf mois

Aeffe poursuit sur sa lancée avec un rythme soutenu sur les neuf premiers mois de l’année 2018. Le groupe de mode italien, qui détient Alberta Ferretti, Philosophy, Moschino et les souliers Pollini, a été porté sur la période par sa marque phare Moschino et ses ventes dans le réseau des multimarques sur ses principaux marchés en Italie, Europe et Asie, alors que les Etats-Unis sont en recul, ainsi que la Russie au troisième trimestre.


Moschino et sa collection "work in progress" pour l'été 2019 - © PixelFormula

L’entreprise de San Giovanni in Marignano, près de Rimini, a vu son bénéfice net bondir de 35,2 %, passant de 11,9 millions au 30 septembre 2017 à 16,1 millions d’euros un an plus tard. Elle ralentit néanmoins sa cadence, puisque sur les deux derniers exercices, son bénéfice avait triplé sur cette même période, tandis que sur le seul troisième trimestre, la hausse est de 6,7 % à 7,8 millions d’euros. Le chiffre d’affaires progresse quant à lui de 12,6 % à 264,6 millions d’euros sur neuf mois et de 10 % à 93,5 millions sur le dernier trimestre.

Moschino s'impose une fois de plus comme la locomotive du groupe, dont la division prêt-à-porter représente 70 % des ventes totales. La marque pilotée par Jeremy Scott, qui pèse pour 71,8 % sur l’ensemble du chiffre d’affaires, a vu ses ventes croître de 16,3 % à près de 190 millions d’euros entre janvier et septembre 2018, et de 15,5 % au troisième trimestre.

Seule la ligne de Philosophy dessinée par Lorenzo Serafini enregistre le même dynamisme, mais si elle ne pèse que 5,5 % des ventes totales du groupe, avec des hausses respectives de 13 % sur neuf mois, à 14,6 millions d’euros, et de 13,7 % au 3ème trimestre.

Les autres marques progressent à un chiffre sur les neuf mois : + 6,3 % pour Alberta Ferretti ; + 2,7 % pour Pollini (dont les ventes reculent de 6,8 % sur le dernier trimestre). Quant aux autres activités, qui représentent désormais moins de 3 % du chiffre d’affaires total, dont les licences avec notamment les collections de Jeremy Scott et de Cédric Charlier, elles s’inscrivent en baisse de 23,1 % sur les trois derniers mois, et de 9,9 % sur neuf mois.

Du point de vue géographique, les ventes du groupe ont progressé sur les neuf premiers mois de l’année de 27,4 % en Asie ; de 11,2 % en Italie, principal marché d'Aeffe pesant 48,7 % de son chiffre d’affaires ; de 9,9 % en Europe (hors Italie et Russie), son deuxième débouché avec une part de 20,3 % ; de 1,8 % en Russie, où elles ont carrément chuté de 19,3 % entre juillet et septembre. Elles ont reculé également de 9,9 % aux Etats-Unis (-14,4 % sur le dernier dernier trimestre).

Sur la période, le groupe a réalisé 190 millions d’euros à travers son réseau de revendeurs multimarques, soit 72 % de son chiffre d’affaires total, avec une progression de 15,8 % par rapport aux neuf premiers mois de 2017. Sur le réseau de boutiques en propre, les ventes ont progressé de 3,9 %.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER