×
86
Fashion Jobs
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administration Des Ventes - Déco - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Compliance Specialist
CDI · Oevel
ETAM LINGERIE
Country Manager - Belgium H/F
CDI · BRUXELLES
STANLEY/STELLA
Product Manager
CDI · BRUXELLES
S.A CHAUSSURES MANIET
District Manager
CDI · LIÈGE
ANONYME
Head of Retail
CDI · BRUXELLES
ESTÉE LAUDER COMPANIES
Data, CRM And Consumer Insights Manager
CDI · Machelen
INTIMISSIMI
Store Manager Intimissimi Antwerpen
CDD · ANTWERPEN
MATIS EQUATORIA LPG CÉRÉPHARMA
Esthéticienne/Masseuse Dans un Centre Wellness
CDD · CHARLEROI
COURIR
Vendeuse/Vendeur - Liège sT-Lambert - CDD - 3 Mois - 20h - f/h
CDD · LIÈGE
COURIR
Chargé(e) de Stocks - Liège sT-Lambert - CDI - 38h - f/h
CDI · LIÈGE
COURIR
Vendeuse/Vendeur - Liège sT-Lambert - CDD - 3 Mois - 38h - f/h
CDD · LIÈGE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Collaborateur de Vente H/F - Messancy
CDI · MESSANCY
IKKS BELGIUM SA
Conseiller(e)s de Vente (Bruxelles)
CDD · BRUXELLES
ESTÉE LAUDER COMPANIES
qc Lab Analyst 3
CDI · Oevel
ANTI AGING CENTER
Esthéticienne et Conseillère de Vente H/F
CDI · BRUXELLES
ONGI CÉRÉMONIE
Vendeur(se) Expérimenté(e)
Alternance · CHARLEROI
AVENUE FITZGERALD
Stage en Vente
Stage · BRUXELLES
AVENUE FITZGERALD
Stage Marketing et Communication
Stage · BRUXELLES
FIVEFASHION
Stage en Marketing et Communication
Stage · UCCLE
S.A CHAUSSURES MANIET
Collaborateur de Vente H/F
CDD · WOLUWE-SAINT-LAMBERT
ESPRIT BELGIË RETAIL NV
Assistant Store Manager
CDI · OTTIGNIES-LOUVAIN-LA-NEUVE

Affecté par le Covid-19, Hermès reste "confiant" grâce à la reprise en Asie

Par
AFP
Publié le
31 juil. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-


Paris, 30 juil 2020 (AFP) - L'activité d'Hermès a été fortement affectée au premier semestre par la pandémie de Covid-19, mais le groupe de luxe reste "confiant" grâce à un "contexte d'amélioration progressive" amorcé depuis juin, notamment en Asie qui est son plus gros marché.


Hermes - Spring-Summer2020 - Womenswear - Paris - © PixelFormula



"C'est une crise sans précédent. Nous devons traverser la tempête mais nous sommes bien équipés", a résumé jeudi le gérant du sellier-maroquinier Axel Dumas lors d'une conférence téléphonique, soulignant qu'il "fallait rester prudents".

Au cours des six premiers mois de l'année, Hermès a vu son bénéfice net chuter de 55 %, à 335 millions d'euros, selon un communiqué. Sa rentabilité opérationnelle courante s'est abaissée à 21,5 %, contre 34,8 % un an plus tôt. Pour le seul deuxième trimestre, le plus touché par la fermeture de nombreux magasins et des sites de production dans le monde, les ventes d'Hermès ont plongé de 41 %, à 982 millions d'euros.

Cette crise "qui a commencé en début d'année et que nous traversons encore, nous permet d'éprouver la solidité de notre modèle d'entreprise. Le groupe a préservé les emplois et maintenu le salaire de base de ses collaborateurs partout dans le monde sans avoir recours aux aides publiques exceptionnelles des différents États", a mis en avant Axel Dumas, cité dans le communiqué. Il estime que "la fidélité de notre clientèle, la désirabilité de nos collections, l'agilité de notre réseau omnicanal et l'indépendance du groupe sont les piliers qui nous rendent confiants dans l'avenir et qui soutiennent notre reprise d'activité".

Le continent américain souffre de la chute des ventes la plus rude



C'est sur le continent américain que la chute des ventes a été la plus rude, à -41,7 %. L'Europe plonge de 36,9 %, tandis que l'Asie-Pacifique - où le groupe a réalisé 48 % de son chiffre d'affaires sur le semestre - limite la baisse à 12 %. Dans un "contexte d'amélioration progressive amorcée en juin", Hermès indique que "l'ensemble des magasins a pu rouvrir en Chine continentale en mars et l'activité est en forte croissance". Au Japon également, où les ventes on plongé de 23 % sur le semestre, "la reprise est particulièrement dynamique", selon le communiqué.

Sans donner de chiffres, le groupe fait part d'une "très forte croissance des ventes de e-commerce" en Asie, favorisées par le confinement et les restrictions de déplacement. La situation est plus complexe en Amérique, avec une reprise "très progressive fin juin" ainsi qu'en Europe, qui reste "impactée par la réduction des flux touristiques".

Tous les métiers ont été affectés au premier semestre : la Maroquinerie-Sellerie, coeur du groupe, voit ses ventes baisser de 23 %, à 1,28 milliard d'euros. La Soie et les Textiles chutent de 38,5 %, et les Vêtements et Accessoires perdent 29,3 %.

S'il ne donne pas de perspectives chiffrées pour la suite de l'exercice, Hermès met en avant sa "solidité économique et financière" et indique disposer d'une "trésorerie suffisante". Il confirme, "à moyen terme, un objectif de progression du chiffre d'affaires à taux constants ambitieux". A fin juin, le sellier-maroquinier employait un total de 15.698 personnes, dont 9.773 en France où 80 % de sa production est assurée.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.