×
523
Fashion Jobs
FRASERS GROUP
HR Administrator
CDI · TUBIZE
GERRY WEBER
Shop Manager
CDI · SAINT-TROND
GERRY WEBER
Shop Manager
CDI · BRASSCHAAT
SB RECRUITMENT & SERVICES
HR Manager - Fashion Retail - Belux
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Sales Representative – Fashion – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Fashion Retail – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
THE STING B.V.
General Manager The Sting
CDI · Antwerp
PROJECT DISTRIBUTION
Sales Representative B2B
CDI · DROGENBOS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Key Account Manager - Fashion Lifestyle - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager - Retail - Région Luxembourg
CDI · LIBRAMONT-CHEVIGNY
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager - Retail - Hainaut
CDI · TOURNAI
BOGGI MILANO
Retail Area Manager
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Account Coordinator – Parfums & Cosmétiques – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
NEWELL
Project Manager, Operations - Dymo
CDI · SAINT-NICOLAS
NEWELL
HR Generalist / HR-Generalist
CDI · SAINT-NICOLAS
LOVISA
Payroll Manager Belgium & Netherlands
CDI ·
NIKE
sr Technical Product Manager
CDI · Laakdal
SB RECRUITMENT & SERVICES
HR Officer - Retail - Mouscron
CDI · MOUSCRON
BESTSELLER
Sales Representative Jack & Jones
CDI · Antwerp
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant - Déco & Cosmétiques - Tournai
CDI · TOURNAI
SB RECRUITMENT & SERVICES
Acheteur - Retail Non-Food - Courtrai
CDI · COURTRAI
NIKE
Lead Business Product Manager
CDI · Laakdal
Par
AFP
Publié le
3 mars 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amazon ferme 68 magasins aux Etats-Unis et au Royaume-Uni

Par
AFP
Publié le
3 mars 2022

Amazon, dont la plateforme de vente en ligne a participé à la fermeture de nombreuses librairies, va fermer ses librairies physiques et magasins temporaires pour investir plus dans ses autres enseignes (nourriture et vêtements), et dans ses technologies de vente en boutique.


L'intérieur du magasin Amazon "4 étoiles", ouvert à New York en 2018 - DR


"Nous avons décidé de fermer nos magasins Amazon 4-star, Books, et Pop Up, et de nous concentrer plus sur nos établissements Amazon Fresh, Whole Foods Market (chaîne de supermarchés bio), Amazon Go et Amazon Style stores", a indiqué un porte-parole à l’AFP.

Le géant du commerce en ligne veut aussi développer sa technologie baptisée "Just Walk Out", qui permet aux clients de payer automatiquement quand ils sortent du magasin, sans passer par la caisse.

En tout, 66 magasins américains et deux au Royaume-Uni vont fermer leur porte. Les Amazon 4-star proposaient des sélections de produits éclectiques, bien notés sur la plateforme de e-commerce.

"Nous restons engagés à construire de super expériences et technologies de vente physiques sur le long-terme", a assuré la porte-parole. "Et nous travaillons de près avec les employés concernés pour les aider à trouver de nouvelles positions chez Amazon".

Cette décision est une "surprise" pour Neil Saunders, analyste de GlobalData, car certains magasins avaient ouvert récemment, y compris dans des centres commerciaux "où les coûts sont élevés".

Mais "les gens se rendent moins dans les magasins", note-t-il, et surtout, "Amazon n’est pas une entreprise de distribution typique. Ils essaient et testent des choses nouvelles, en investissant des fonds raisonnables, mais n’hésitent pas à se retirer s’ils ne voient pas de potentiel futur".

Amazon a annoncé en janvier l’ouverture plus tard cette année d’un magasin de vêtements high-tech à Los Angeles avec des technologies utilisées dans ses centres logistiques, permettant de combiner les avantages du shopping en ligne et en personne.

Chez "Amazon Styles", les consommateurs pourront scanner les vêtements qui leur plaisent, et les algorithmes leur "feront des recommandations sur mesure et en temps réel", d’après le communiqué du groupe de Seattle. Depuis la cabine d’essayage, ils pourront aussi commander des modèles et tailles différentes, qui leur seront amenés "en quelques minutes" par les vendeurs.

Le géant des technologies, leader mondial du cloud (informatique à distance), a racheté la chaîne de supermarchés bio Whole Foods Market en 2017 pour 13,7 milliards de dollars, ce qui lui a permis d’étendre sa présence physique de façon significative, et aussi de renforcer des programmes de fidélité.

Mais cette politique d’acquisition et d’extension alimente aussi des accusations d’abus de position dominante de la part des autorités américaines.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.