Amrose rend à la mode les "Giveh", ces souliers traditionnels kurdes

Baptisée Amrose – l’alliance de l’âme et de la rose -, cette nouvelle marque de chaussures inspirée du Kurdistan vient de faire son entrée au Bon Marché. Sa particularité : ses modèles sont entièrement tricotés au crochet.


Amrose

Fondée par Océane Castanet, ex-professionnelle de la finance à Londres convertie à la mode à l’IFM et notamment passée chez Jumia, l’équivalent d’Amazon en Afrique, où elle développait la distribution d’une marque de vêtement en propre, la marque Amrose se lance il y a deux ans. La créatrice s'est associée pour ce projet à son frère, Victor Castanet, par ailleurs journaliste et reporter pour Paris Match et TF1.
 
Leur idée : revisiter les "Giveh", des chaussures traditionnelles kurdes confectionnées au crochet. Réinterprétant le design et la forme, plus urbaine, plus confort, Océane Castanet choisit de faire réaliser tous ses modèles en partenariat avec une coopérative d’une dizaine de femmes tricoteuses au Kurdistan. Des modèles uniques donc. Le montage avec semelle en gomme (l’original « giveh » étant en cuir) se fait quant à lui au Portugal.

Vendues à partir de 110 €, les chaussures Amrose peuvent être personnalisées (broderies, mots, initiales) et sont actuellement présentées au sein d'un pop-up au premier étage du Bon Marché.
 
Outre le grand magasin de la rive gauche, la marque est également distribuée dans une cinquantaine de points de vente, principalement en Asie (Hong-Kong, Chine, Corée, Japon), en Australie, en Europe et aux Etats-Unis, dernier marché où la marque souhaite s’étendre. Elle y sera notamment présente à partir du 20 juillet via un magasin éphémère dans les Hamptons.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER