Antik Batik valide son plan de continuation

L'horizon s'éclaircit pour Antik Batik. Placée en redressement judiciaire au printemps 2016, la griffe féminine parisienne vient de voir son plan de continuation validé par le tribunal de commerce. Elle sort ainsi de la procédure de redressement judiciaire et va pouvoir poursuivre sa route, toujours guidée par la fondatrice, Gabriella Cortese.

Collection Antik Batik automne-hiver 2017 - Alexis Armanet

Après une longue période d'observation de 18 mois, voilà donc Antik Batik sortie de l'oeil du cyclone. Pour redresser la barre, la griffe a dû réduire la voilure, en procédant notamment à des fermetures de boutiques. A ce jour, la marque ne compte plus qu'une seule boutique située à Paris, à Saint-Germain-des-Prés. Gabriella Cortese devrait surtout s'appuyer sur le wholesale pour relancer sa griffe.

Mais elle nourrit également des projets pour renouer des liens avec la clientèle : comme celui d'ouvrir un appartement-boutique qui lui sera dédiée dans les prochaines semaines.

Fondée en 1994, Antik Batik prépare donc sa renaissance sur de nouvelles bases. Le dernier chiffre d'affaires connu était évalué à 7 millions d'euros d'environ.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterTourismeBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER