×
196
Fashion Jobs
V. F. CORPORATION
Senior Treasury Analyst
CDI · BORNEM
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro
CDI · BRUXELLES
KASZER INTERNATIONAL S.A.
Commercial B2B
CDI · FOREST
L’ORÉAL GROUP
PR Manager Benelux Luxury Division - CDD- Start December 2019
CDI · Brussels
SPARTOO.COM
Agent Commercial Benelux Paris f/h
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Showroom Manager – Décoration & Design – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
LOCCITANE EN PROVENCE
Trainer / Beauty Expert
CDI · ANTWERPEN
AUBADE
E-Marketing Manager
CDI · PARIS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Showroom / Assistant(e) Commerciale – Fashion Wholesale - Benelux (Bruxelles)
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Senior District Manager Belgique – Food – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Finance Manager – Retail Food – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
CONFIDENTIEL
Digital Manager
CDI · BRUXELLES
IKKS BELGIUM SA
Conseiller(e)s de Vente (Bruxelles)
CDD · BRUXELLES
COMPTOIR DES COTONNIERS
Store Manager - Anvers
CDD · ANVERS
THE WINE CLUB
Stagiaire Webmaster / Evenements
Stage · UCCLE
THE WINE CLUB
Stagiaire en Communication
Stage · UCCLE
PIMKIE
Adjunct- Winkelverantwoordelijke m/v
CDI · YPRES
PETIT BATEAU BELGIQUE SA
Collaboratrices de Vente (f/h)
CDD · WATERLOO
PIERRE MARCOLINI
Comptable
CDI · BRUXELLES
FLORA MIRANDA
All Around Creative Intern
Stage · ANVERS

Baromètre Kantar : en France, la mode féminine a encore reculé au printemps

Publié le
today 19 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le printemps n’aura encore pas été porteur pour les ventes de mode féminine en France. C’est du moins le constat réalisé par Kantar dans son baromètre pour FashionNetwork.com. Sur la période de mars à mai, le cabinet d’études a ainsi mesuré un recul de 1 % du chiffre d’affaires du prêt-à-porter femme à partir de son panel représentatif de 12 500 Français, pour un montant estimé à 3,012 milliards d’euros.  


 
Le trimestre ne connaissant pas de période de soldes, il a été fortement animé par les dispositifs de promotions des distributeurs de mode féminine, mais sans parvenir à relancer la croissance des ventes. La baisse des ventes à prix promotionnel est même plus prononcée que celle des ventes à prix plein.
 
La note d’espoir est qu’il existe un canal en croissance en termes de ventes de prêt-à-porter auprès des Françaises de 15 ans et plus : le web. Les ventes online connaissent une forte progression sur la période mars-avril-mai, à +8,6 % en valeur. Le canal parvient à recruter 660 000 nouvelles consommatrices par rapport à la même période l’an passé, et pèse désormais 13,8 % des ventes de mode féminine, estime Kantar (contre 13,4 % de mars à mai 2018).

Le nombre d’acheteurs progresse donc en ligne (+12 %), mais aussi la fréquence des achats (+11 %). Bémol tout de même : le prix moyen d’achat online recule de 4,4 % à 20,50 euros.
 
C’est donc de nouveau bel et bien en magasins physiques que la baisse des ventes se manifeste sur ce trimestre, mais les fortunes sont diverses parmi les enseignes. Changement sur le podium des distributeurs de mode féminine : H&M prend la tête d’un cheveu à la faveur d’une bonne séquence sur mars-avril-mai qui lui permet de passer de 3,6 à 4,9 % de parts de marché déclarées.
 

H&M passe en tête des ventes de prêt-à-porter déclarées par les Françaises de mars à mai 2019, selon le baromètre Kantar pour FashionNetwork.com - H&M


A l’inverse, Camaïeu, qui occupait précédemment la première place, et de loin, dévisse fortement, passant de 5,9 à 4,9 % de parts de marché sur le trimestre. En troisième position, Zara connaît également une progression notable, de 3 à 3,4 % de parts de marché.
 
En quatrième et cinquième positions, les enseignes Kiabi et Cache Cache se maintiennent, mais derrière elles C&A recule, passant de 3 à 2,5 % de parts de marché. Promod progresse légèrement pour passer devant les Galeries Lafayette à la septième place, suivies par Decathlon et Armand Thierry, stables tous les deux.
 
L'habillement de mode femme est donc toujours un item chahuté dans le budget des Français, même si la baisse est modérée à -1 %. A contrario, la mode homme a un peu repris des couleurs sur la même période (+ 2,6 %). Un segment masculin sur lequel le baromètre Kantar pour FashionNetwork reviendra d’ailleurs à la rentrée avec des chiffres actualisés.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com