Berluti : c'est déjà fini avec Haider Ackermann

La collaboration n'aura duré qu'une année et demi entre Haider Ackermann et Berluti. « Haider a beaucoup contribué à l'évolution des collections et de l'image de Berluti, je tiens à le remercier pour tout ce qu'il a accompli depuis son arrivée. Son sens des matières, des couleurs et ses formidables défilés marqueront l'histoire de la maison » a déclaré le fils aîné de Bernard Arnault. 


Haider Ackermann saluant à l'issue du dernier défilé Berluti en janvier 2018 - (c) Pixelformula - Pixelformula

Le vestiaire homme d'une simplicité sophistiquée concocté par Haider Ackermann a mis Berluti sur de bons rails en termes de ventes, comme le confiait Antoine Arnault à FashionNetwork.com en novembre dernier. Mais la compatibilité n'était peut-être pas totalement au rendez-vous, à en juger par la courte durée de cette collaboration.

Selon des sources bien informées, les dirigeants de LVMH auraient vu d'un mauvais oeil le partage de son temps opéré par Haider Ackermann entre sa propre maison et Berluti. Si son travail était bien reçu par la critique, Antoine Arnault aurait estimé qu'il avait besoin d'un leader à temps plein pour l'équipe créative de la marque.

De son côté, le créateur déclare être "très fier d'avoir pu mettre (sa) créativité au service de cette maison au savoir-faire exceptionnel et d'avoir collaboré avec une équipe passionnée. Je les remercie pour leur engagement".

Mais son départ de Berluti ouvre surtout une nouvelle question : qui pour le remplacer ? Le groupe LVMH, actuellement en plein jeu de chaises musicales avec des mouvements chez Celine, Louis Vuitton et Dior Homme, précise que l'annonce sera faite prochainement. Et naturellement, un nom de surgir : celui de Kris Van Assche, qui vient de laisser sa place à Kim Jones à la tête des collections masculines de Dior, et dont le géant de luxe a précisé qu'il n'allait pas se séparer, lui réservant une place quelque part parmi son portefeuille de marques.

D'autant que l'on sait le créateur belge très apprécié par les dirigeants de LVMH pour sa réputation de travailleur acharné et son oeuvre globale chez Dior Homme, notamment son travail sur la ligne Black Carpet, qui pourrait aisément trouver son équivalent chez Berluti.

La griffe fondée à Paris en 1895 par le bottier italien Alessandro Berluti et rachetée en 1993 par LVMH a élargi ses activités à la maroquinerie en 2005 et au prêt-à-porter en 2011. Désormais globale, la maison s'appuie sur un réseau de 45 boutiques dans le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER