Bestseller se rapproche du monde des biotechnologies

Le groupe danois Bestseller (Vero Moda, Jack & Jones, Only, Vila, Selected...) plonge dans le monde des biotechnologies avec la création d’une joint-venture entre sa société mère, Heartland, et la firme scientifique Pond. Une opération menée par Brightfolk, la filiale d’investissement d'Heartland.
 
Pond/Heartland

Le but de ce partenariat est d’encourager et de soutenir Pond dans ses recherches pour le développement de textiles basés sur des matériaux naturels et non polluants pour remplacer les matériaux actuels créés à partir de pétrole.

Cette initiative marque une étape importante pour le groupe. En effet, les gouvernements et les acheteurs font de plus en plus attention à l’impact des matières plastiques sur l’environnement et aux conséquences de la fast fashion. Les marques capables de donner l’impression d’agir pour protéger l’environnement sont plus susceptibles de gagner le cœur de consommateurs de tous les âges à la fibre toujours plus écologique, notamment les Millennials et la génération Z. Avant Bestseller, le groupe H&M avait par exemple investi dans Re:newcell, un spécialiste de la « pulpe » de matériau recyclé, il y a quelques mois.

« Pond est une équipe de professionnels compétents qui voient le futur en vert et nous sommes convaincus qu’ils ont le potentiel pour changer complètement la donne dans le secteur des matières responsables », a déclaré Lise Kaae, la PDG d'Heartland. « Nous espérons que cette collaboration aidera Pond à créer des solutions de matériaux durables. Des solutions que nous espérons pouvoir intégrer à l’avenir à toutes nos autres activités et en particulier Bestseller, évidemment. »

De son côté, Pond voit le partenariat avec Heartland comme « une étape essentielle » qui « pourrait initier des changements dans l’industrie textile ». Le PDG et cofondateur de Pond, Thomas Brorsen Pedersen, déclare : « L’association des technologies de Pond et de la connaissance et de l’accès au marché d'Heartland nous donne une opportunité collective d’avoir un impact positif important sur l’environnement. Par exemple, nos solutions peuvent aider à minimiser la dissémination actuelle de micro-plastiques non biodégradables dans les écosystèmes aquatiques. En même temps, nous travaillons sur un usage des ressources plus efficace en améliorant le potentiel de recyclage des matériaux ».

Ce partenariat va donner la possibilité à Pond de se développer plus vite que prévu et de développer son activité, ce que la société voit comme « une première étape vers une société de matériaux créés à partir de matières premières responsables ».

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER