×
459
Fashion Jobs
NEWELL
Project Manager, Operations - Dymo
CDI · SAINT-NICOLAS
NEWELL
HR Generalist / HR-Generalist
CDI · SAINT-NICOLAS
EASTPAK
Demand Planner - Packs (1 Year Temp.)
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Demand Planning Manager – Parfums & Cosmétiques – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
LOVISA
Payroll Manager Belgium & Netherlands
CDI ·
GERRY WEBER
Shop Manager
CDI · MALINES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager - Retail - Liège
CDI · LIÈGE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Key Account Manager – Parfums & Cosmétiques – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant - Déco & Cosmétiques - Tournai
CDI · TOURNAI
FASHION & LUXURY SELECTION
Spa Manager
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant - Déco & Cosmétiques - Liège
CDI · LIÈGE
H&M
Safety & Security Manager
CDI · MONS
CALZEDONIA GROUP
HR Generalist
CDI ·
SB RECRUITMENT & SERVICES
Responsable Administratif (mi-Temps) – Décoration – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Digital Content Builder – Fashion Retail – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
CBR FASHION BELGIUM BV
District Manager (m/f/o) Som Belux
CDI · MALINES
SB RECRUITMENT & SERVICES
HR Manager - Fashion Retail - Belux
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Area Manager - Woman Fashion - Strombeek
CDI · GRIMBERGEN
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Fashion Retail – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Sales Representative – Fashion – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Key Account Manager - Fashion Lifestyle - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
LOLALIZA
CRM Manager
CDI · BRUSSEL
Par
AFP
Publié le
13 févr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bristol: la CGT dénonce une "ambiance délétère" au sein du palace parisien

Par
AFP
Publié le
13 févr. 2014

PARIS, 13 fév 2014 (AFP) - La CGT du Bristol a voulu alerter jeudi sur les "conditions de travail détestables" au sein du palace parisien, des accusations rejetées par la direction. "Depuis l'arrivée de la nouvelle direction il y a trois ans, la situation des personnels s'est dégradée de façon très inquiétante. (...) On a compté plus de 600 départs dans ce laps de temps", a affirmé à l'AFP Costel Popescu, délégué CGT, premier syndicat du palace.

Photo : AFP.

Et cela, "via des démissions, des ruptures conventionnelles, des licenciements pour des motifs les plus divers et variés, sans compter une augmentation importante de litiges devant les prud'hommes".

"La direction a peu à peu écarté tous les gens qui avaient de l'expérience et dans un turn-over incessant, embauche à la place des stagiaires nettement moins rémunérés", a ajouté Costel Popescu.

Un rapport du cabinet Technologia, expert dans la prévention des risques professionnels, a "clairement pointé le malaise, la souffrance au travail, les risques psychosociaux et la répression syndicale", selon lui.

"Nous voulons tirer la sonnette d'alarme, ce n'est plus supportable", a ajouté le syndicaliste évoquant une "ambiance délétère" et des salariés "terrorisés", à l'idée notamment de perdre leur emploi.

Contacté par l'AFP, le président directeur général du cinq étoiles, Didier Le Calvez, a contesté cette situation et estimé que les élus CGT "sont nerveux parce qu'il sont en train de perdre pied au Bristol et qu'ils sont décriés par leur collègues", trois mois avant les élections professionnelles.

"Et sur une entreprise de 600 employés, vous connaissez un rapport du cabinet Technologia qui ne rapporterait pas de tels problèmes ?", a-t-il également réagi.

"Il ne faut pas être naïf, c'est le monde de l'hôtellerie et de la restauration, ce sont des milieux stressants", a-t-il ajouté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.