×
Publié le
31 mai 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C&A veut fermer deux flagships parisiens: un plan social pourrait concerner 145 salariés

Publié le
31 mai 2022

Coup de massue pour les salariés parisiens de C&A. Inquiets sur l’avenir de deux magasins parisiens à la suite de la publication d’un article du Monde à la mi-mai, ils ont été fixés ce 31 mai: la direction de l’enseigne de mode néerlandaise a informé les représentants du personnel de la fermeture définitive des points de vente C&A de la rue de Rivoli et du boulevard Haussmann, annonce le syndicat FO à FashionNetwork.com. Il s’agit de deux adresses clés pour la chaîne, dans une ville où elle compte quatre unités (avec le magasin de Montparnasse et celui de La Défense).


Le magasin de la rue de Rivoli - Google Street View


La fermeture de ses deux mastodontes du paysage mode parisien devrait s’effectuer d’ici le 31 décembre 2022. Une décision qui occasionne la mise en place d’un plan social pour les 145 salariés qui y travaillaient. Les négociations concernant les modalités de ce PSE devraient débuter le 7 juin prochain et se poursuivre durant l’été.  

"La direction nous a expliqué que le bailleur de l’enseigne pour ces deux magasins, Redevco, veut récupérer les deux cellules pour y réaliser des travaux. Nous aurions pu rester dans ces murs sur de plus petites surfaces, mais ce n’est pas l’option qui a été choisie", explique Maria Rodrigues, déléguée syndicale FO chez C&A France. Contactée par FashionNetwork, la direction de l'entreprise confirme par courrier le projet de fermeture des deux magasins et avoir informé les partenaires sociaux ce 31 mai. "Nous nous engageons à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires sociaux, à avancer ensemble dans ce processus potentiel, conformément aux exigences légales et avec le plus grand respect pour nos employés concernés", précise la direction.

Selon les informations communiquées par la CDAC Île-de-France, chargée d'évaluer les projets commerciaux d'ampleur, Redevco a en effet l’intention de séparer le magasin du 122 rue de Rivoli en trois surfaces de ventes distinctes, sur près de 3.000 mètres carrés au total. Sur le boulevard Haussmann (au numéro 45 où C&A était présente depuis 1997), ce sont également trois boutiques qui prendront place, dans un ensemble commercial de plus de 5.000 mètres carrés. La commission a d'ailleurs rendu un avis favorable pour ces deux projets le 29 mars dernier.


Le magasin du boulevard Haussmann, ouvert il y a vingt-cinq ans. - Google Street View


Maria Rodrigues décrit une situation anxiogène pour tous les salariés de C&A dans l’Hexagone: "Quand on ferme ses deux vitrines parisiennes, cela pose tout de suite la question de la pérennité des autres magasins du réseau qui ont une contribution négative ou peu élevée. Quel avenir pour l’enseigne en France?" se questionne-t-elle.

Affichant un parc de 1.300 magasins dans 18 pays d’Europe, C&A dispose d’un réseau de 120 boutiques en France et de quelques dizaines de corners dans les hypermarchés Géant Casino et Cora. Depuis deux ans, deux salves de fermetures de points de vente ont déjà été menées sur le marché tricolore, concernant en tout 44 unités et 336 postes supprimés.

En janvier dernier, C&A France a également vu partir son directeur général Damien Defforey, dont la fonction a été reprise par Eric Andrew Brenninkmeijer, membre de la famille fondatrice et responsable du réseau européen.

L’enseigne avait d’autre part annoncé en novembre dernier une réorganisation de ses activités dans ses différents sièges, pour créer "un modèle d’exploitation plus agile et simplifié". Dans l’Hexagone, cela s’est traduit par la suppression d’une quinzaine de postes via un PSE, explique FO.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com