Canada Goose, victime d'une querelle diplomatique entre la Chine et le Canada

La marque Canada Goose, réputée pour ses parkas fourrées, est prise entre les feux croisés d'une querelle diplomatique entre le Canada et la Chine. Les actions de l'entreprise basée à Toronto ont chuté de près de 20 % au cours des cinq derniers jours. La marque a été la cible d'un boycott à la suite de l'arrestation le 1er décembre dernier de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, sur le sol canadien.


Les actions Canada Goose s'effondrent sur fond de discorde entre la Chine et le Canada - Facebook: Canada Goose

Les médias chinois sont accusés d'encourager les consommateurs à boycotter la marque canadienne, parmi d'autres. La directrice financière du géant chinois des télécoms, par ailleurs fille aînée du fondateur Ren Zhangfei, a été arrêtée à Vancouver, à la demande des autorités américaines qui lui reprochent d'avoir violé l’embargo commercial frappant l’Iran. Meng Wanzhou a été remise en liberté sous caution le 11 décembre. Elle doit porter un bracelet électronique en attendant une éventuelle extradition vers les Etats-Unis.

L'entreprise, très fière de son origine canadienne, est une cible facile pour un boycott, puisque "Canada" fait partie de son nom. Ce feu croisé survient à un moment délicat pour le fabricant de parkas haut de gamme, qui s'apprêtait justement à intensifier sa présence sur le marché chinois.

Plus tôt dans l'année, la marque de vêtements chauds s'est lancée sur la plateforme de e-commerce Tmall, avant d'inaugurer une boutique à Hong Kong, dans le centre commercial IFC. Canada Goose prévoit également d'ouvrir un magasin au Taikoo Li Sanlitun à Pékin, cet hiver. La marque est entrée sur le marché chinois il y a cinq ans. Là-bas, elle est distribuée dans de grands magasins haut de gamme, comme Lane Crawford à Hong Kong.

Canada Goose mène une politique d'expansion ambitieuse depuis son introduction en Bourse en 2017, s'aventurant dans le commerce de détail et élargissant ses activités à de nouvelles catégories de produits. La société exploite actuellement des magasins à Londres, Toronto, New York, Boston, Chicago, Calgary et Tokyo, entre autres.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER