Carel célèbre ses 65 ans avec une série de collaborations à travers le monde

Fondée au début des années 50 par Georges Carel, la marque française de souliers féminins haut de gamme souffle ses 65 bougies cette année. Pour célébrer cet anniversaire, Carel s'offre un tour du monde créatif en collaborant aux Etats-Unis avec Miaou, la griffe connue pour ses jeans rétro flattant la silhouette, en Asie avec Sretsis et en Europe avec la marque parisienne Wanda Nylon.


Bottine Carel et Wanda Nylon - DR

Lauréat du prix de l’Andam en 2016, ce label tricolore récemment mis en parenthèse par sa fondatrice a revisité six modèles signés Carel, parmi lesquels une low boot ornée du matériau fétiche de Wanda Nylon, le PVC, et un mocassin à talon avec des lacets en chaînettes métalliques. Quatre des modèles issus de cette collaboration seront commercialisés fin novembre en exclusivité au Printemps Haussmann avant une plus large diffusion. Cette célébration ne se cantonne pas à la chaussure puisque Carel lance dans ses boutiques une série limitée de pochettes en deux formats, déclinées en plusieurs coloris (à partir de 45 euros).   
 
Aperçues aux pieds de Brigitte Macron ou de la it-girl Alexa Chung, Carel connaît depuis son rachat il y a huit ans une nouvelle dynamique. « Carel a une belle histoire mais la marque était un peu endormie lorsque nous l’avons reprise », explique Frédérique Picard, ex-directrice générale des parfums Annick Goutal qui a acquis Carel auprès de ses fondateurs en 2010 avec le soutien du fonds 123Venture (rebaptisé depuis 123 Investment Managers, ndlr). Avec ses accents vintage, ses talons de hauteur modérée, la marque de chaussures pour femme dont le prix moyen est de 280 euros renoue donc avec le succès et pèse désormais 75 % des 11,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de 29 %, qu'a réalisé le groupe Carel en 2017. Un groupe compte également dans son portefeuille la griffe de chaussures pour homme Carvil et la marque de chaussures féminines Accessoire Diffusion, rachetée en 2015 à Vivarte. 

Vendue en France dans ses huit boutiques en propre ainsi que dans les grands magasins et chez une cinquantaine de revendeurs, Carel est également disponible dans une quinzaine de pays. La marque est par exemple vendue chez Opening Ceremony à New York ou à Hong Kong. « Il faut d’abord être forts chez soi pour planter des drapeaux un peu partout et implanter un réseau de magasins », explique Frédérique Picard. Outre le développement international, Carel opérera une refonte de son e-shop, qui pèse pour environ 15 % des ventes de la marque, à l’issue des soldes d’hiver.
 
Dans quelques jours c'est l'ensemble du groupe Carel  qui débutera un nouveau chapitre aux côtés d’un nouvel actionnaire minoritaire. Spécialiste du dispositif ISF PME, en faveur de l'investissement au capital des PME instauré par la loi Tepa, le fonds 123 Investment Managers sortira en effet du capital du groupe. Un autre fonds spécialisé cette fois dans le développement des entreprises patrimoniales y fera de son côté son entrée. Encore tenu secret, son nom devrait être révélé d'ici une quinzaine de jours.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresMode - ChaussuresLuxe - ChaussuresBusinessCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER