×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Carlyle prend le contrôle de la marque de "clean beauty" Beautycounter

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
15 avr. 2021

Le groupe de capital-investissement Carlyle vient de prendre une participation majoritaire dans la marque de cosmétiques américaine Beautycounter. Ce pure-player, qui se positionne sur le segment des produits de beauté sans danger pour la santé, vient ainsi d’être valorisé à un milliard de dollars.


Les articles de Beautycounter sont principalement distribués sur son propre site web et via son réseau de revendeurs indépendants - Photo: Beautycounter


La société mère de Beautycounter, Counter Brands LLC, a fait cette annonce mardi. Cette transaction a pour but d’accélérer la mise en œuvre des projets de croissance de l’entreprise. Actuellement, la société se concentre sur le développement de sa notoriété et l’amélioration de son modèle d’activité omnicanale.
 
Lancée par Gregg Renfrew en 2013, Beautycounter propose une gamme de produits de beauté présentés comme sans danger pour la santé, ne contenant aucune des 1.800 substances identifiées par la société comme "problématiques ou potentiellement dangereuses".

L’engagement de la marque va au-delà de ses processus de production. Selon Beautycounter, ses actions ont contribué à l’approbation de neuf législations réglementant la sécurité des produits d’hygiène personnelle aux États-Unis.
 
La griffe propose plus de 100 produits, distribués sur sa propre plateforme de e-commerce et via son réseau de plus de 65.000 revendeurs dans toute l’Amérique du Nord.
 
"Je suis très fière du partenariat conclu avec Carlyle, qui va nous aider à poursuivre nos efforts pour remplir notre mission", déclare la PDG Gregg Renfrew dans un communiqué. Carlyle, de son côté, voit en Beautycounter "une marque pionnière et un leader du secteur de la beauté propre, en plein développement".

"Nous allons saisir cette opportunité de soutenir une équipe talentueuse menée par la fondatrice de la marque pour continuer sa mission de changer le monde de la beauté", relève Jay Sammons, le directeur consommation globale, médias et distribution chez The Carlyle Group.
 
Le family office new-yorkais Mousse Partners, qui avait déjà investi dans Beautycounter en 2018, a également participé au tour de table.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com