Centre-ville : un "carnet de santé" attendu pour janvier

Quelque 80 élus, spécialistes en urbanisme ou encore experts du commerce du centre-ville ont été auditionnés en novembre par l'Assemblée nationale. Des échanges aujourd'hui dévoilés par l'association Centre-Ville en Mouvement, qui entend formuler un « Carnet de Santé » des centres-villes français pour la mi-janvier.

Patrick Vignal lors de la conférence de presse du 7 décembre - Centre-Ville en Mouvement

Alors qu'il y a quelques jours l'Assemblée nationale votait, malgré l'opposition du gouvernement, un amendement visant à soutenir les commerces de centre-ville, l'association Centre-Ville en Mouvement tenait le 7 décembre à Montrouge une conférence de presse portant sur les premiers constats effectués à l'occasion de la consultation nationale. Des échanges qui sont librement consultables sur un site dédié à la lutte pour la sauvegarde des centres-villes.

« Les centres-villes disposent déjà de multiples ressources que le politique, peu importe sa sensibilité, doit aller chercher à bout de bras, pour Patrick Vignal, président de l'association et député LREM, qui confiait récemment sa vision des enjeux à FashionNetwork.com. L’Etat a un rôle à jouer pour impulser un mouvement. Laisser nos centres-villes disparaître reviendrait à porter une lourde responsabilité dans la crise économique et démocratique actuelle. »

Parmi les entretiens dont sont proposés des condensés, des prises de parole à l'Assemblée nationale des représentants des agglomérations de Caen, Guise, Malakoff, Le Plessis-Robinson, Rodez, Poissy. A ceux-ci s'ajoutent nombre d'organismes professionnels, dont les Fédération Française de la Franchise, Fédération de la vente à distance (Fevad), Fédération des Marchés de France, Institut des Territoires ou Saveurs Commerce. Sans oublier des spécialistes parmi lesquels Soliha, Semaest, Dédale, Babylone, Urbanis.

« Mi-janvier, nous connaîtrons les personnalités qui souhaitent s’engager pour le centre-ville », prévient Centre-Ville en Mouvement qui, dès la rentrée, indiquait vouloir faire de la sauvegarde et redynamisation des centres-villes une Grande Cause Nationale 2018

Pour parler de la survie des centres-villes a été adoptée une imagerie très médicale - Centre-Ville en Mouvement

Alors qu’il était de 7,2 % en 2012, le taux moyen de vacance commerciale dans les centres-villes français a atteint les 9,5 % en 2015, annonçait en janvier dernier la Fédération du commerce associé Procos. Plus alarmant encore : près de la moitié des villes avaient dépassé le cap critique des 10 %, principalement dans les villes petites et moyennes.

Un enjeu sur lequel se sont exprimés William Koeberlé, président du Conseil du Commerce de France et 1er vice-président de la Commission de concertation du commerce (ou 3C), Gontran Thüring, délégué général du Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC), ou encore le spécialiste de l'accompagnement des marques et le développement réseau Chris Igwe (Moreorless) dans l'édition premium de FashionNetwork.com.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Business
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER