×
Par
AFP
Publié le
15 sept. 2005
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Champagne Taittinger : l'Elysée dément toute intervention

Par
AFP
Publié le
15 sept. 2005

PARIS, 15 sept 2005 (AFP) - L'Elysée a démenti jeudi toute intervention sur le dossier de la vente du champagne Taittinger, indiquant qu'"il n'est pas dans le rôle des pouvoirs publics d'intervenir dans le dossier de la cession éventuelle des champagnes Taittinger", a indiqué un porte-parole interrogé par l'AFP.


Publicité L'Instant Taittinger avec Grace Kelly

"L'Elysée n'a effectué aucune demande ni pris aucune initiative qui interférerait de quelque façon que ce soit avec l'avenir de cette société", a-t-il précisé.

Ce démenti répond à un article du quotidien économique Les Echos qui évoquait une réunion à l'Elysée avec les principaux acteurs du dossier (famille Taittinger, Crédit Agricole du Nord-Est et le groupe américain Starwood Capital, repreneur de Taittinger) destinée "à bâtir une solution française" pour la cession de la branche champagne et barrer la route à une acquisition par le financier belge Albert Frère, candidat déclaré pour le racheter.

Le groupe Taittinger (champagne, hôtellerie, luxe) va être racheté en majorité par la société d'investissement américaine Starwood Capital. La finalisation de cette opération devrait être effective "d'ici une semaine", a-t-on précisé jeudi à l'AFP dans l'entourage de Starwood.

Outre le champagne du même nom, le groupe français Taittinger est également présent dans l'hôtellerie et possède également la cristallerie de Baccarat et les parfums Annick Goutal.

Starwood n'a jamais caché son intention de revendre l'activité champagne et de privilégier une solution française de reprise de cette activité.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.