×
160
Fashion Jobs
PURE
Junior PR Account Manager
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro - Belgique
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Key Account Manager Benelux – Wholesale - Fashion - Premium Luxe
CDI · ANVERS
L’ORÉAL GROUP
Key Account Manager - Luxe Division- Start Asap
CDI · Brussels
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
EASTPAK
Digital Strategic Account Specialist - Eastpak
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Marketing Manager – Fashion Retail – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Stock Allocator – Fashion Retail - Wauthier-Braine
CDI · WAUTHIER-BRAINE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Retail Manager Benelux – Retail Fashion - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
V. F. CORPORATION
Senior Treasury Analyst
CDI · BORNEM
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
L’ORÉAL GROUP
Demand Planner Fmcg
CDI · Brussels
ATELIER VALENTINE AVOH
Stage en Communication
Stage · BRUXELLES
TENUE DE VILLE
Stage en Marketing/Communication
Stage · BRUXELLES
NATACHA CADONICI
Stagiaire Assistant/e Communication /E-Commerce
Stage · BRUXELLES
NATACHA CADONICI
Stagiaire Fashion Designer Assistant
Stage · BRUXELLES
SWAROVSKI
Store Manager Inno Brussel Rue Neuve (35 Hours)
CDI · BRUXELLES
INTIMISSIMI
Shop Assistant Intimissimi Bruxelles
CDI · BRUXELLES
ETREAC AGENCY
Conseillèr(e) en Vente de Produits Cosmétiques de Luxe
CDD · LIÈGE
ETREAC AGENCY
Beauty Consulent
CDD · ANVERS
Publicités

Chanel dévoile 19M, le nouveau quartier général de ses métiers d'art

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 10 oct. 2019
Temps de lecture
access_time 5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel a dévoilé la structure de 19M, un bâtiment en construction dans le nord-est de Paris, porte d'Aubervilliers, destiné à regrouper ses maisons de métiers d'art en un seul lieu, réunissant une véritable constellation de savoir-faire français. 


Vue d'artiste du futur bâtiment Chanel - Chanel


Par un lundi 7 octobre pluvieux et venteux — idéal pour hisser le drapeau de ce nouveau paquebot de la création française — Bruno Pavlovsky, président des activités mode de Chanel et président de la SAS Chanel, a présenté 19M à une centaine de personnes : des journalistes, des élus locaux, des artisans et des artistes.

Le bâtiment triangulaire de 25 000 mètres carrés abritera un panel impressionnant d'entreprises spécialisées, dont certaines ont été fondées au milieu du XIXe siècle : brodeurs, plumassiers, tisseurs, bottiers et gantiers, tous fournisseurs de la vénérable maison mais aussi d'autres griffes de couture et de prêt-à-porter de luxe. 

"Il y a un an, nous avons posé la première pierre du bâtiment, symbole d'une longue histoire d'amour entre Chanel et tous ces grands artisans. Pourquoi l'avons-nous baptisé 19M ? M pour Métiers d'art, M pour mode, M pour main, M pour maison et manufacture, pour témoigner de notre attachement absolu à ces artisans. Et 19 parce que nous sommes dans le XIXème arrondissement de Paris, et parce que c'est le jour de la naissance de Gabrielle Chanel", détaille Bruno Pavlovsky.

À son ouverture dans un an, 19M accueillera quelque 600 salariés, rassemblant dix des maisons spécialisées appartenant à la filiale Paraffection de Chanel, qui regroupe 25 entreprises au total. Parmi ceux qui emménageront dans ces nouveaux locaux : Lesage Intérieurs et son école de broderie, l'atelier Montex et MTX, son département décoration, le bottier Massaro, l'expert en plumes et fausses fleurs Lemarié, le modiste Maison Michel, le plisseur Lognon, ainsi que le studio de création d'Eres, la griffe de maillots du bain du groupe Chanel.
 

Bruno Pavlovsky sur le chantier du nouveau bâtiment. - Photo : FashionNetwork.com / Godfrey Deeny


Bruno Pavlovsky souhaite que 19M soit "soit un lieu ouvert, un lieu de rencontres avec la diversité... Un centre névralgique où les artisans, le public, les écoles, les étudiants et les amoureux de l'art pourront se rencontrer". 19M abritera un espace d'exposition de 1 200 mètres carrés, où s'est d'ailleurs tenue la cérémonie.

La nouvelle structure est construite sur un immense site de 9000 mètres carrés au bord de la place Skanderbeg, un rond-point perché au-dessus du périphérique, à quelques encablures d'Aubervilliers, mairie communiste. 19M a été dessiné par Rudy Ricciotti, l'architecte du bâtiment du Mucem à Marseille, et de la treille en béton armé qui le surplombe.

Côté architecture, le nouveau bâtiment Chanel a quelque chose de commun avec son grand frère marseillais : il sera enveloppé par des fils de béton de 24 mètres de haut, en écho aux textiles qui sont évidemment au cœur de la création de mode. Chanel a refusé de préciser le coût total du chantier. 


Une œuvre de Case Maclaim devant le chantier - Photo : Craig Schultz / Chanel


"Dans mes chantiers, je privilégie toujours les entreprises et les matériaux français. Je ne me fournis pas en Chine, en Turquie ou au Bangladesh. Ce n'est pas un discours d'extrême droite, mais celui d'un patriote qui aime son pays... Mais il faut le dire, je pense que ce projet est éminemment politique. Chanel alimente et défend le savoir-faire français, ici à Paris, capitale de la France. Il ne faut pas l'oublier : ces métiers sont extrêmement vulnérables, car il est compliqué de transmettre tous ces savoir-faire et toutes ces compétences à la nouvelle génération. C'est pourquoi je suis si honoré que Chanel m'ait confié ce projet, qui contribue à sauvegarder ces métiers merveilleux", se réjouit Rudy Ricciotti, toujours très passionné.
 
Quand on lui demande pourquoi Chanel a confié la conception du bâtiment à Rudy Ricciotti, Bruno Pavlovsky répond par une plaisanterie : "Parce que c'est lui qui a eu l'idée la plus folle. Qui d'autre voudrait draper notre bâtiment sous un tissu en béton ? Plus sérieusement, ce qui nous a convaincus, c'est sa proposition de gestion de l'espace, son utilisation de la lumière et l'adaptation du bâtiment à chaque métier d'art".

Dès la fin du siècle dernier, Chanel a pris conscience de la nécessité de protéger ces savoir-faire uniques. La société Paraffection a d'ailleurs été créée en 1997 pour accueillir toutes ses maisons labellisées "Métiers d'art".


Une vue d'artiste du bâtiment 19M. - DR

 
Mais si l'on s'y penche un peu, les liens de Chanel avec ces artisans remontent à plus longtemps — à Coco Chanel elle-même. Dès 1954, celle-ci faisait appel à l'orfèvre Goossens pour développer des bijoux fantaisie pour Chanel. Trois ans plus tard, le bottier Massaro met au point le premier escarpin bicolore, un soulier emblématique qui deviendra rapidement synonyme du style Chanel. Mademoiselle Chanel s'est également tournée vers Lemarié en 1960 pour mettre au point les premières versions en tissu de sa fleur préférée,  le camélia.

Chanel a déjà investi le nord-est parisien depuis quelques années, notamment dans un centre qui abrite plusieurs de ses maisons "Métiers d'art", qui déménageront à terme dans le nouveau bâtiment.

Le quartier connaît visiblement une renaissance lente, mais certaine. Dès 1982, Hermès y a installé un immeuble de bureaux, qui abrite aussi des ateliers de maroquinerie, aux abords de la porte de Pantin voisine — à deux pas de la galerie de Thaddaeus Ropac, le plus célèbre marchand d'art contemporain français.

Il reste encore un an de travaux à 19M avant son inauguration. Pour le moment, quand on navigue dans le quartier sur Google Maps, on ne voit encore qu'un gigantesque chantier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com