×
391
Fashion Jobs
SB RECRUITMENT & SERVICES
Acheteur - Parfums & Cosmétiques - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Area Manager - Wholesale Fashion – Belux
CDI · ANVERS
COUCOU
Chargé-e Logistique Des Location
CDI · IXELLES
PLASTORIA S.A
Chef de Produit Junior
CDI · BRUXELLES
BELLEROSE BELGIUM SA
Stockmedewerk(st)er
CDI · GAND
MARC O´POLO
Area Manager Belgium Men M/W/D
CDI · ANVERS
NO CONCEPT STORES
Shop Manager fr/nl
CDI · BRUXELLES
L'OREAL GROUP
Vie Belgique - Supply Project Manager
CDI · Libramont-Chevigny
LEVI'S
European Vat Compliance Manager
CDI · Zaventem
SB RECRUITMENT & SERVICES
Showroom Manager – Décoration & Design – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e)- Déco & Hygiène - Athus
CDI · AUBANGE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Gérant(e) - Déco et Maison - Comines/Warneton
CDI · COMINES-WARNETON
L'OREAL GROUP
Key Account Manager Drugstore
CDI · Brussels
SB RECRUITMENT & SERVICES
Employé Administratif - Fashion Wholesale - Beersel
CDI · BEERSEL
SB RECRUITMENT & SERVICES
Business Developer - Fashion Marketplace - Brussels
CDI · BRUXELLES
PATRICK PARIS AGENCY
Sales Representative Belux
CDI · GROOT BIJGAARDEN
ESTÉE LAUDER
Global Inventory & Deployment Planner
CDI · Oevel
ESTÉE LAUDER
Key Account Manager
CDI · Machelen
ESPRIT
Merchandise Planner Benelux
CDI · Antwerpen
L'OREAL GROUP
PR Brand Manager
CDI · Brussels
LEVI'S
Principal Product Manager - eu Region
CDI · Zaventem
LEVI'S
Marketing Director, Dockers International
CDI · Zaventem
Publié le
9 juin 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Cosmétique : la vente de soins haut de gamme sur le net s’est envolée durant le confinement

Publié le
9 juin 2020

Récemment l’observatoire de l’IFM révélait que les ventes de mode en ligne ont bondi au mois d’avril, au plus fort du confinement en France. Mais le marché de la beauté a connu un bond encore plus important de son activité sur la Toile. Les grandes enseignes, les grands magasins et les parfumeries étant fermés, les consommatrices de produits de beauté haut de gamme se sont largement tournées vers les canaux digitaux, si l’on en croît les chiffres du NPD Group.


En 2019, le marché de la beauté sélective avait retrouvé un certain dynamisme - Shutterstok



En effet, en avril, sur la France "les ventes du marché de la beauté haut de gamme sur le circuit e-commerce ont généré 21,6 millions d’euros en avril 2020, avec un total de 491 000 unités vendues, soit une augmentation de 73% en valeur et de 69% en unités par rapport à avril 2019", détaille le cabinet d’études.
 
"Une fois le premier choc de l’annonce des mesures restrictives passé, les consommatrices ont adapté leur comportement d’achat et les ventes en ligne ont accéléré semaine après semaine, précise Mathilde Lion, expert beauté Europe chez NPD Group. La période que nous venons de passer n’a pas fondamentalement bouleversé les tendances mais a eu un effet accélérateur sur des phénomènes qui commençaient à émerger avant la crise comme celui du grand retour des routines de soin aux dépens des routines maquillage. La capacité des marques à s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs sera clé pour renouer avec la croissance sur le marché de la beauté."

Surtout le confinement a semble-t-il incité certaines consommatrices à tester des produits haut de gamme, se recréant, selon l’analyse de NPD, un véritable "institut à domicile". Certaines catégories de produits ont largement bénéficié de cette tendance.

Les ventes de soins pour le corps ont bondi de 225%, notamment pour les crèmes, les gommages, les huiles et les compléments alimentaires. Les ventes de soins du visage, avec 3,4 millions d’euros de plus qu’en avril 2019, ont quant à elles plus que doublé sur le net (+112%), avec des crèmes, des sérums, des exfoliants et des masques.

Dans l’ensemble, les produits de soin sont donc ceux qui ont connu la plus belle progression dans les ventes e-commerce d’avril, représentant 37% des achats de produits de beauté prestige sur le net contre 29% un an plus tôt. Des progressions intéressantes alors que l’an passé, en ligne et dans les réseaux physiques, le marché de la beauté dit "prestige" avait subi un recul d’1% par rapport à 2018.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com