×
150
Fashion Jobs
CALZEDONIA
District Manager Belgique - Calzedonia Group
CDI · BRUXELLES
PURE
Junior PR Account Manager
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro - Belgique
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Key Account Manager Benelux – Wholesale - Fashion - Premium Luxe
CDI · ANVERS
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
EASTPAK
Digital Strategic Account Specialist - Eastpak
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Marketing Manager – Fashion Retail – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Stock Allocator – Fashion Retail - Wauthier-Braine
CDI · WAUTHIER-BRAINE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Retail Manager Benelux – Retail Fashion - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
V. F. CORPORATION
Senior Treasury Analyst
CDI · BORNEM
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
L’ORÉAL GROUP
Demand Planner Fmcg
CDI · Brussels
DESIGUAL
Conseiller de Vente H/F
CDI · BRUGES
ZARA
Stagiaire Human Resources
Stage · BRUXELLES
INDITEX
Manager Zara, Pull&Bear, Massimo Dutti,Bershka, Zara Home, Oysho Bruxelles
CDI · BRUXELLES
MANGO
Sales Assistant Part Time
CDD · GHENT
MAISONS DU MONDE
Adjoint Hors Meuble - Arlon H/F
CDI · ARLON
MAISONS DU MONDE
Vendeur Principal - Marche-eN-Famenne (H/F)
CDI · MARCHE-EN-FAMENNE
FASHION & LUXURY SELECTION
Sales Assistant fr/Angl - nl
CDI · BRUXELLES
HOLLISTER CO
Assistant Manager (Manager in Training) - Hollister Waasland - Full Time
CDI · SAINT-NICOLAS
Publicités

Cosmétiques : le ministre Dutreil inaugure le 1er salon d'Asie

Par
AFP
Publié le
today 15 nov. 2006
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

HONG KONG, 15 nov 2006 (AFP) - Le ministre français du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PME), Renaud Dutreil, a inauguré mercredi 15 novembre à Hong Kong le premier salon asiatique des produits de beauté.


Renaud Dutreil ministre du Commerce et des PME à l'Elysée à Paris, le 24 octobre 2006
Photo : Jacques Demarthon/AFP

"Les marques les plus connues au monde sont françaises. Dior et les autres font la mode et derrière, il y a tout un ensemble de PME, toute une palette de savoir-faire", a déclaré le ministre à l'AFP.

Dans ce "secteur de très forte compétitivité", les PME françaises ont une carte à jouer, grâce à la "qualité" de leurs produits, a-t-il ajouté.

M. Dutreil s'est en particulier arrêté au pavillon français, le plus important des pavillons étrangers du salon (hors asiatiques). Vingt-trois sociétés hexagonales sont réunies dans le pavillon sous l'égide d'Ubifrance, l'établissement public qui soutient les entreprises françaises à l'international.

Ce déplacement s'incrit dans le cadre des efforts renforcés du gouvernement pour attirer les PME sur le sol chinois. Ubifrance organisera ainsi à la fin de ce mois un forum des PME à Hong Kong, destiné à permettre aux entrepreneurs français à établir des contacts avec les patrons locaux.

Avec des exportations en hausse de 27,5 % au premier semestre 2006, la part de marché de la France en Chine continentale a atteint 1,45 % contre 1,37 % un an plus tôt.

Mais la France reste loin derrière l'Allemagne, premier exportateur européen vers l'Empire du milieu avec 5,4 % de part de marché.

Ce déséquilibre s'explique en grande partie par l'insuffisante présence des PME françaises sur le marché chinois, alors que plusieurs grands groupes tels Carrefour ou Michelin y sont solidement implantés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.