Coupe du monde 2018 : ces marques qui soutiennent les Bleus

Alors que la Coupe du monde de football s’apprête à débuter ce jeudi en Russie, suivie par près de 57 % des Français, selon une étude Dentsu Aegis France, les marques et les magasins y vont tous de leurs collections pour soutenir les Bleus. Passage en revue des initiatives plus ou moins inattendues en l’honneur de l’équipe de France. Si en février dernier, Eleven Paris présentait sa collection à la gloire de la NFL (la ligue de football américaine), la marque française imagine à l’occasion de la Coupe du monde 2018 une série de cinq maillots (dont un en exclusivité pour Citadium). Porteurs des messages « Hooligans », « Kickoff » ou encore « Favelas », ils sont inspirés des designs des années 1990 et se vendent 70 euros l’unité.
 
Les maillots à message d'Eleven Paris - Eleven Paris

De son côté, Celio a collaboré avec Tximista Lizarazu, le créateur de la marque Overturn et fils du footballeur Bixente Lizarazu, autour d’un tee-shirt à retourner pour faire apparaître un message de soutien à l'égard de l’équipe de France. En plus de cette mini-ligne, la marque exploite la licence Fifa avec des polos, des caleçons et des tee-shirts pour garçons et hommes.

Le segment père-fils est également exploité par Atol, qui a imaginé une paire de lunettes tricolores pour « les hommes et les petits garçons ». Mais aussi par Vilebrequin, à l'origine d'un maillot de bain pour les membres masculins de la famille où apparaît un ballon rond bleu-blanc-rouge, une tortue (emblème de la marque) ainsi qu'une pieuvre (hommage à Paul le Poulpe) et « promet de belles parties de foot entre père et fils tout au long de l'été ». 


Le maillot de bain pour père et fils clin d’œil à la Coupe du monde de Vilebrequin - Vilebrequin

Mais où sont les femmes ? Camaïeu, avec sa capsule de quatre tee-shirts, se veut le chantre de l’inclusion. « Les femmes ne resteront pas sur le banc de touche cet été ! La Coupe du monde se jouera avec les femmes ou ne se jouera pas », affirme la marque. La preuve : « Madame aime le foot », clame le top à message de l’enseigne. Le tee-shirt à punchline a aussi inspiré Linda Benmiloud. Cette attachée de presse dans la mode profite de l’événement pour lancer une série de hauts qui surfent avec humour sur le Mondial 2018 et sur la nostalgie de l'édition remportée par la France, sous le label 98. Tops avec patchs de ballon de foot positionnés façon cache-téton, slogans « L’amour foot » ou « Griezmannista », la jeune femme mise sur le potentiel viral de ces pièces vendues 25 euros sur son e-shop. 
 
Les tee-shirts de 98 imaginés parLinda Benmiloud - 98

C'est une nostalgie similaire que l'on retrouve chez Faguo. La griffe parisienne, qui a l'habitude de planter des arbres à chacune de ses ventes (elle en est à son millionième), a bien l'intention de marquer des points avec sa collection en hommage à la « Génération 98 », composée d'un tee-shirt, d'un sweatshirt et d'une paire de baskets tricolores disponibles dès le 15 juin. 

Le Coq Sportif mise aussi sur la bleu-blanc-rouge mania et profite de l’événement, non pas pour sortir une collection dévolue au Mondial, mais simplement pour pousser ses produits aux couleurs de l’équipe de France (sachant que les produits tricolores sont légion dans ses collections).


La collection hommage à la « Génération 98 » de Faguo - Faguo

La personnalisation pour se démarquer, c'est le pari de Levi's avec son « Print Bar » des Champs-Elysées. Pour 25 euros et à partir du 11 juin, les clients pourront décliner le logo de la marque (nommé « batwing ») aux couleurs du drapeau de l’un des pays participant à la compétition.

La chaîne de mode urbaine Citadium, elle, a mis en place une série d'actions pour s'adresser à sa cible des 15-25 ans. Une collection de livres et d'objets autour du ballon, des maillots de football à floquer en direct, la retransmission des matchs dans le grand magasin installé rue de Caumartin à Paris en partenariat avec Coca-Cola (ensemble, ils proposent même un Barber Foot, car « quoi de plus cool que de se faire tailler la barbe en supportant son équipe ? », on se le demande), en plus d'une sélection de pièces liées de près ou de loin à l'événement, à l'image des chaussettes Mother Socker qui clament « Zizou président ».

Autant d'initiatives qui surfent de manière ludique sur l'effet Mondial, en nourrissant l'espoir que les Bleus iront le plus loin possible afin d'engendrer le plus de retombées pécuniaires. Selon le cabinet d'études de marché NPD, les ventes de vignettes, jouets, maillots, chaussures et ballons devraient générer plus de 45 millions d’euros de chiffre d’affaires additionnel rien qu'en France.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER