Denim Première Vision : les tendances du denim du printemps-été 2020

Denim Première Vision a dévoilé les prochaines tendances du denim du printemps-été 2020 lors de sa dernière édition qui s’est tenue pour la première fois à Londres, les 5 et 6 décembre. Pour cette saison, l’équipe créative du salon dirigée par Pascaline Wilhelm a développé quatre thèmes : Discover, Care & Share, Performance Perspective et Personnalisation, be you.


Le forum de tendances reste l'un des espaces les plus visités du salon - DR

Discover rappelle que la mode est une attitude ouverte à des valeurs telles que la tolérance, l’accueil, sans restriction, le style et la beauté. L’objectif étant d’avancer dans de nouvelles directions, vers d’autres cultures et facettes de la vie. Ce thème se divise entre un « airy blues », qui met en avant des délavages « ultra-propres, uniformes, très doux et plutôt clairs », une légèreté associée à une finesse inédite qui « permettent d’ouvrir le vocabulaire des formes notamment sur des tops alors qu’avant les tissus légers et fins ne résistaient pas aux différents traitements », et les finissages doux et écoresponsables. Les tissus y sont vivants, avec du relief, des effets de matières et de couleurs : armures ouvertes, influence 3D avec la poursuite des patchs, inspiration des origamis et bordures de pantalon effilochées ou juste marquées par le temps comme un revers que l’on a modifié sur un pantalon.

Le deuxième point, Care & Share, mise sur la mode qui aide et épaule. Dans une optique responsable, cette thématique insiste sur la pertinence de l’attention portée à l’humanité et à l’environnement. « Nous partageons des idées, des questions, des doutes, des convictions et des solutions dans une attitude collaborative. » Parmi les axes proposés ici, on note la percée des tissus mous, loose, souples et légers dans un esprit post-streetwear ou bien plus féminin avec des références soyeuses et fluides ; l’influence du lin avec ses nuances de bleus profonds, mats à l’opposé de la brillance bling bling et instantanée, des traitements et délavages délicats, les rayures en ton sur ton et des tissus souples mais plus lourds destinés à une « nouvelle masculinité ».


Le toucher fait partie intégrante des repérages et choix de tissus - DR

De son côté, Performance Perspective se positionne comme la mode qui « performe ». A ceci près que la performance se place au service de l’humain, de la durabilité et des relations qui s’inscrivent dans le long terme. Elle doit aussi se révéler flexible et cool afin de permettre de sortir de notre zone de confort pour devenir « un héros de la vraie vie ». Ici, le denim se recycle y compris quand il comporte des fibres synthétiques. « En moins d’un an, les tisseurs ont réussi à proposer des tissus synthétiques recyclés qui conservent l’ensemble de leur qualité, de la couleur à l’élasticité. Avant, ils n’avaient pas la même rémanence. Désormais, c’est le cas », indique Pascaline Wilhelm, directrice artistique de Première Vision. Dans ce cadre, on voit se multiplier les finissages écoresponsables, les produits en stretch élégants au toucher « prêt-à-porter » ou les super stretch gainant influencés par le sport, les multipoches permettent de glisser des objets connectés et s’imposent comme une évolution du workwear et d’une mode fonctionnelle, la solidité devient une qualité vertueuse et les tissus en coton organique demeurent dans le paysage bien que ce ne soit pas la piste la plus « pertinente » pour le secteur, selon Pascaline Wilhelm.


La couleur fait une percée sur le printemps-été 2020 - DR

Enfin, Personnalisation, be you met le curseur sur une mode support de communication. Cette customisation permet aux communs des mortels de s’exprimer, de construire son identité, mais aussi d’être connecté à une cause. « Cette mouvance va à l’encontre de l’uniformisation que l’on peut rencontrer dans la mode. Elle laisse le champ libre à des propositions très visuelles qui feront la différence dans les magasins ou dans une collection », précise Pascaline Wilhelm. Cette personnalisation se matérialise avec des broderies, des effets ombrés et dégradés, des aplats de couleurs au spray, des surteints et des « color splash » plus arty et forts en couleurs. Des propositions hautes en couleurs qui deviennent des outils commerciaux dans ce monde aux innombrables nuances d'indigo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDenimTextileIndustrieSalonsCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER