×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 sept. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Emporio Armani : entre futurisme et retour aux sources

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
24 sept. 2020

Cette saison, Giorgio Armani n'a pas organisé de présentation physique pendant la Fashion Week de Milan. Mais la vidéo dévoilée jeudi matin par Emporio Armani ne manquait ni d'énergie ni de vigueur. 


 


La vidéo Building Dialogues a été tournée au siège d'Armani à Milan, une ancienne chocolaterie Nestlé restaurée en 2001 par le grand architecte Tadao, qui l'avait d'abord transformée en théâtre. Plus tard, le créateur a étendu le quartier général de son empire de l'autre côté de la rue, dans les Silos Armani, son célèbre espace d'expositions d'art et de mode.

La vidéo s'ouvre sur des plans du complexe, tournés par un drone, avant de se concentrer sur les personnages — une douzaine de mannequins et autant de comédiens, de danseurs et d'artistes —, puis de les filmer sur une passerelle aérienne reliant les deux bâtiments.

La célèbre palette de "non-couleurs" de Giorgio Armani, composée de tons craie, mastic, pierre et boue, trouve l'écrin parfait dans ces bâtiments élégants et austères, qui offrent le cadre idéal pour présenter cette collection Printemps-Été 2021.


Emporio Armani Printemps-Été 2021 - Emporio Armani - Emporio Armani


De temps en temps, les fringants mannequins font une pause, les mains levées vers un énorme soleil levant, orange vif puis bleu cobalt à mesure qu'il envahit une cour intérieure du bâtiment.

L'été prochain, Giorgio Armani veut que les filles portent des vestes et des blousons en cuir brut à motif vachette noir et blanc, des costumes à rayures noires et grises parfaitement coupés, des robes d'été à col roulé et des tailleurs-pantalons très échancrés.

La caméra tournoyait autour des jeunes hommes, vêtus de gilets de cuir perforé, de débardeurs tricotés en mailles lâches, de costumes de dandy en lin ou de blazers en coton sans manches.

Avant le défilé, Giorgio Armani avait déclaré dans un communiqué qu'en raison des contraintes sanitaires liées aux voyages, il souhaitait créer une forme de présentation alternative, "composée de différents talents — des mannequins, des jeunes acteurs à surveiller, des chanteurs, des danseurs et des personnalités liées à l'univers de la marque... pour toucher le plus grand nombre de spectateurs possible".



Sita Abellan- Emporio Armani - Emporio Armani


Parmi son écurie de jeunes personnes branchées, on retrouve donc Germain Louvet, danseur étoile de l'Opéra de Paris, Lucas Lynggaard Tønnesen, qui crève l'écran dans la série The Rain sur Netflix, et la DJ Sita Abellan. Puis les jumeaux Larry et Laurent Bourgeois, effectuant quelques pas de moonwalk à l'intérieur des Silos. Des danseurs classiques, des breakdancers, aux allures contrastées — ici un blazer de rock-star à carreaux noirs et gris, là un petit blouson écru et blanc cassé.

Le vénérable couturier propose plusieurs silhouettes entièrement blanches — des failles de soie, des lins techniques froissés et transparents : le grand art du tailleur, avec une touche de nonchalance. Clou du spectacle : un mannequin aux cheveux turquoise, les ongles vernis en vert, amoureux d'un Don Juan maussade en costume gris ardoise, les deux s'étreignant ensuite dans un petit bassin intérieur imaginé par Tadao Ando. 

La lumière du soleil se déplaçant en accéléré entre les murs austères ajoute au sentiment de confiance et de confort qui est au cœur du discours d'Armani. Réalisé par Leandro Manuel Emede et Nicolo Cerioni, Building Bridges est une vidéo de qualité, totalement en phase avec l'esthétique d'Emporio Armani. Le court-métrage permet également aux admirateurs du créateur qui n'ont jamais été à Milan de découvrir le siège d'Armani — un mélange de motifs italien, de design japonais et d'optimisme technologique, qui incarne parfaitement la remarquable histoire de ce créateur exceptionnel. Aujourd'hui, Giorgio Armani est l'heureux propriétaire de la plus grande marque de mode de la planète, du moins parmi celles qui appartiennent toujours entièrement à leurs fondateurs. Respect.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com