Farfetch se lance dans la seconde main avec la revente de sacs de luxe

Le géant du e-commerce de luxe Farfetch fait ses premiers pas sur le marché de la seconde main cette semaine avec le lancement d’un programme pilote de revente de sacs de luxe, s'inscrivant ainsi à son tour dans la mouvance actuelle tendant vers une mode circulaire ou au moins plus durable.


Les vendeurs de sacs de luxe d’occasion pourront choisir d’être payés en crédits à dépenser sur le site avec le nouveau programme de Farfetch

Cette nouvelle offre, Second Life, invite les clients à revendre leurs sacs de luxe de seconde main sur le site contre des crédits à dépenser lors de futurs achats.

Le site a fait appel aux services d’un spécialiste du vintage : l’entreprise de Hong Kong Upteam, sortie du programme d’accélération de Farfetch pour les start-up de la tech, Dream Assembly.

Le programme Second Life fonctionne en plusieurs étapes : les vendeurs doivent envoyer des informations et photographies de leur sac qui sont ensuite analysées par Upteam pour suggérer un prix de revente. Si le vendeur accepte le prix, Farfetch envoie un transporteur chercher gratuitement le sac et les crédits sont immédiatement crédités sur le compte Farfetch du vendeur.

Le marché du luxe de seconde main a le vent en poupe et sa valeur devrait doubler au cours des cinq prochaines années pour atteindre 51 milliards de dollars (45,39 milliards d’euros). Farfetch a bien choisi son moment pour se positionner sur un secteur qui pourrait en venir à lui faire concurrence.

Comme mentionné auparavant, il ne s’agit pour l’instant que d’un programme pilote permettant à l’entreprise de tester la demande. Si le programme se poursuit, Farfetch deviendra l’un des concurrents directs d’autres boutiques de revente de luxe comme Vestiaire Collective ou TheRealReal.

Mais son échelle pourrait lui donner un avantage notable malgré son retard sur les autres spécialistes de la seconde main. Chez ses concurrents, les vendeurs ne reçoivent l’argent qu’une fois la transaction avec un acheteur conclue, et le fait que Farfetch offre du crédit instantané avant même la vente de l’article pourrait être un bon point de démarcation pour son nouveau programme.

Le fonctionnement circulaire est aussi l’un des points forts du programme puisque l’argent récolté par les vendeurs sera redépensé sur Farfetch pour l’achat d’articles neufs (ou de seconde main).

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - AccessoiresLuxe - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER