×
160
Fashion Jobs
CALZEDONIA
District Manager Belgique - Calzedonia Group
CDI · BRUXELLES
PURE
Junior PR Account Manager
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
District Manager – Electro - Belgique
CDI · BRUXELLES
SB RECRUITMENT & SERVICES
Key Account Manager Benelux – Wholesale - Fashion - Premium Luxe
CDI · ANVERS
L’ORÉAL GROUP
Key Account Manager - Luxe Division- Start Asap
CDI · Brussels
KIPLING
Digital Strategic Account Specialist Kipling Emea - Temporary Contract 6 Months
CDI · ANVERS
EASTPAK
Digital Strategic Account Specialist - Eastpak
CDI · ANVERS
SB RECRUITMENT & SERVICES
Marketing Manager – Fashion Retail – Bruxelles
CDI · BRUXELLES
PURE DIFFUSION BVBA
Account Manager
CDI · ANTWERPEN
SB RECRUITMENT & SERVICES
Junior Stock Allocator – Fashion Retail - Wauthier-Braine
CDI · WAUTHIER-BRAINE
SB RECRUITMENT & SERVICES
Retail Manager Benelux – Retail Fashion - Bruxelles
CDI · BRUXELLES
V. F. CORPORATION
Senior Treasury Analyst
CDI · BORNEM
PROJECT DISTRIBUTION
Junior Sales Representative
CDI · BRUXELLES
SANDRO
Human Resources Coordinator (Netherlands & Belgium) M/W H/F
CDI · BELGIUM AND NETHERLANDS
L’ORÉAL GROUP
Demand Planner Fmcg
CDI · Brussels
MAISONS DU MONDE
Adjoint Hors Meuble - Arlon H/F
CDI · ARLON
MAISONS DU MONDE
Vendeur Principal - Marche-eN-Famenne (H/F)
CDI · MARCHE-EN-FAMENNE
FASHION & LUXURY SELECTION
Sales Assistant fr/Angl - nl
CDI · BRUXELLES
HOLLISTER CO
Assistant Manager (Manager in Training) - Hollister Waasland - Full Time
CDI · SAINT-NICOLAS
ABERCOMBIE & FITCH
Manager Débutant - a&f Bruxelles - CDI - 35h
CDI · BRUXELLES
VALÉRIE BERCKMANS SPRL
Assistant(e) Styliste
Stage · BRUXELLES
GIORGIO ARMANI
Sales Assistent - Verkoop(Ster)
Stage · BRUXELLES
Publicités

Fast Retailing : résultats semestriels bien orientés

Par
AFP
Publié le
today 11 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tokyo, 11 avril 2019 (AFP) - Le groupe japonais d'habillement Fast Retailing, propriétaire de la populaire marque Uniqlo, a annoncé jeudi une progression de 9,5 % de son bénéfice net du premier semestre, les ventes des collections d'hiver ayant été dopées par l'arrivée du froid.


Uniqlo


Le concurrent de Zara et H&M a affiché un gain net de 114,03 milliards de yens (915 millions d'euros) à l'issue des mois de septembre à février, sur un chiffre d'affaires qui s'est apprécié de 6,8 %, à 1 267,7 milliards.

Le résultat d'exploitation a aussi évolué positivement (+1,4 %), rebondissant par rapport au trois premiers mois seuls, le deuxième trimestre ayant bénéficié de la vente des tenues en tissus spéciaux efficaces contre le froid.

Uniqlo, la griffe vedette du groupe du milliardaire Tadashi Yanai, a encore affiché de solides performances à l'étranger (ventes en hausse de 14 %) mais, au Japon, où les températures sont restées très clémentes jusqu'en novembre, les tenues hivernales ne se sont pas arrachées aussi vite que prévu.

Cela a été en partie rattrapé en décembre et janvier, avant que des vêtements printaniers commencent à trouver preneur.

Les bénéfices à l'étranger d'Uniqlo, qui est le sponsor des stars du tennis Roger Federer et Kei Nishikori, ont augmenté de 9,6 % sur un an, tandis qu'ils ont dévissé de 23,7 % dans l'archipel.

Au Japon, les ventes via internet ont augmenté de 30 %, pour représenter 10 % du chiffre d'affaires d'Uniqlo dans l'archipel. Le groupe se félicite de la mise en service d'un centre logistique automatisé à Tokyo qui permet d'accélérer le traitement des commandes.

L'autre marque de « vêtements basiques » de Fast Retailing, g.u., a vu de son côté ses ventes s'envoler de 11 % et le bénéfice d'exploitation bondir de 54 %, aidée par une campagne de publicité télévisée.

Les autres griffes (dont Theory et Princesse tam.tam) ont globalement produit des résultats en demi-teinte, à cause entre autres de la mauvaise passe que traverse Comptoir des Cotonniers.

Le réseau mondial de Fast Retailing, toutes enseignes comprises, avoisine les 3 500 points de vente, incluant les boutiques franchisées.

Le groupe vise toujours pour l'exercice débuté le 1er septembre un bénéfice net de 165 milliards de yens (nouveau record annuel le cas échéant) et un chiffre d'affaires de 2 300 milliards de yens (+8 %). En revanche, son bénéfice d'exploitation est désormais attendu à 260 milliards (+10 % sur un an), soit dix milliards de moins que celui précédemment espéré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.