×

Federico Cina se distingue à la Fashion Week virtuelle de Milan

Publié le
19 juil. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La dernière journée de la Milano digital Fashion Week s’est révélée intense et pleine de surprises. Parmi elles, il ne fallait pas louper le designer italien Federico Cina, qui faisait ses premiers pas, vendredi, dans le calendrier milanais. Dans la floppée de vidéos, qui se sont succédé pendant quatre jours, il est parvenu à faire entendre sa voix dévoilant une personnalité ouverte et généreuse, porté par un beau projet alliant les techniques ancestrales de sa Romagne natale et un design contemporain.

Les nappes traditionnelles de la Romagne s'intègrent aux vêtements - Federico Cina

 
Simplicité et authenticité sont les mots clés, qui raisonnent immédiatement lorsque l’on découvre le travail et la démarche de Federico Cina. Après avoir honni pendant des années le bourg de Sarsina, où il a grandi au cœur de la région de l’Emilie-Romagne, posé au pied des Apennins entre Rimini et Florence, le jeune styliste, qui rêvait des lumières de la ville, nous raconte pourquoi il est rentré au pays et a décidé d’y installer son activité. Dès les premières phrases, on est happé par son histoire.
 
Il réalise son rêve citadin en 2013, se transférant à Florence, où il apprend la mode à l’école Polimoda. Il part ensuite au Japon, où il fréquente le Osaka Bunka Fashion College, puis s’envole pour New York, où il travaille pendant une période. De là, il revient en Italie, à Milan, pour intégrer une grande maison. Mais les relations y sont froides et peu sincères. C’est alors que le déclic se produit. Federico Cina rentre au bercail, pour y retrouver "la sincérité des personnes, la transparence, les valeurs de sa terre" et lance sa marque en 2019
 

La marque s'inspire des traditions locales - Federico Cina


Le styliste, qui a remporté l'an dernier le concours pour jeunes créateurs Who is on Next ?, a eu la bonne idée d’utiliser la plateforme de cette singulière Semaine virtuelle pour présenter son travail de manière cohérente et articulée, en se présentant dans une vidéo toute simple où il raconte son parcours, en dévoilant sa collection dans un joli film et en donnant aussi la parole, via une troisième vidéo, aux gérants de l’ancienne imprimerie Antica Stamperia Artigiana Marchi, fondée en 1663, où il fait imprimer ses tissus selon un procédé ancestral.

Federico Cina, qui par ailleurs est consultant pour une entreprise textile, travaille avec les artisans locaux et utilise notamment les vieilles nappes de la Romagne, avec leurs motifs champêtres, qu’il insère dans ses vêtements, réminiscence des repas du dimanche en famille et de cette vie simple à la campagne, illustrée idéalement dans la vidéo de sa collection pour le printemps-été 2021.

Quelques personnages, composant une famille imaginaire, traversent des paysages de nature dans une lumière chaude. Un couple âgé, rappelant les grands-parents du créateur, danse au milieu des vignes, un jeune homme dessine sous une terrasse ombragée, un enfant court dans le jardin…
 

Le designer s'est spécialisé aussi dans la maille - Federico Cina


La collection se compose de quelques pièces essentielles pour homme, femme et enfant. La chemise blanche est endossée longue en tunique ou décorée de rubans rouges enfilés dans une légère trame superposée, le gilet aux grosses torsades est tricoté à la main, des ensembles-pantalons en toile de jute se portent tels quels effilochés ou teints comme le canevas d’un tableau impressionniste.

De vieux portraits de famille s’incrustent sur une chemise sans manches à bords francs, une veste blanche est décorée dans le dos par des motifs agrestes rouges.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com